Lucie Laurier récidive et prononce un discours enflammé à une marche antimasque

Un discours prononcé devant une foule entassée sans respecter la règle de distanciation physique.

Publié le par Monde de Stars dans Viral
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Loin de se laisser abattre par les critiques, Lucie Laurier continue de s'opposer au port du masque, malgré les recommandations de la Santé publique. 

Lors d'une autre manifestation contre le port du couvre-visage à Montréal, samedi, la comédienne y est allée d'un discours enflammé, dont certains extraits ont été partagés sur les réseaux sociaux. 

« Si la société fonctionne, c'est grâce à son peuple, en quoi sommes-nous censés nous soumettre à des directives déshumanisantes qui, vraiment, viennent complètement contraindre notre expérience de vie, notre possibilité à vivre pleinement quand on nous refuse l'accès à notre grand-maman, quand on n'a pas le droit d'être près des gens qu'on aime, quand ils sont près de mourir. C'est odieux, ce n'est plus humain », dit-elle à propos des règles qui avaient été imposées au plus fort du confinement afin de protéger la santé des personnes âgées, beaucoup plus susceptibles de mourir des suites de la COVID-19. 

« Nous sommes le peuple, nous sommes ceux qui font que cette société est saine », déclare-t-elle à l'attention de la foule non masquée, entassée sans respecter les règles de distanciation physique recommandées. 

« Moi, je dis aux gens qui portent le masque : vous n'avez pas à hypothéquer votre santé pour moi. Le ministère de la Santé n'est pas propriétaire de notre santé. Il fait la promotion d'un type de santé, qui est imposé par l'industrie pharmaceutique. Se poser des questions sur qui finance nos institutions, sur qui nous dirige, qui prend les décisions, ce n'est pas du conspirationnisme », accuse-t-elle à l'endroit du gouvernement sans citer de sources. 

« Vous rendez-vous compte du drame de masquer des enfants ? Est-ce qu'on a oublié à quel point l'enfance est porteuse d'émerveillement, de magie? Moi, si on m'avait privée des mimiques de mon fils quand il était petit... un enfant, ça témoigne tellement d'expression, de sentiments par leur petite bouche, voyons donc ? », poursuit-elle à l'attention des mesures du gouvernement. Mais rappelons que, la semaine dernière, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a indiqué que le masque ne serait obligatoire qu'à partir de la 5e année, soit pour les élèves de 10 ans et plus. Tous ceux qui sont plus jeunes ne sont donc pas contraints de venir à l'école masqués. 

« On n'a pas le droit de se faire dicter comment vivre par des abrutis qui gèrent mal toutes les situations de crise (...) Ne masquons pas les enfants. Si on masque les enfants à l'école, si on vit avec la distanciation sociale... le gouvernement nous ment. Le gouver-nous-ment », accuse-t-elle. 

Voyez un extrait de sa diatribe enflammée:

Les critiques des internautes n'ont pas tardé à fuser.

« Ayoye!! Je me demande si elle a bien évalué les conséquence que ce comportement va avoir sur sa carrière », écrit sur Twitter un utilisateur. 

« Je crois qu'elle sera jugée sévèrement par son public, si tant est qu'elle en avait un, j'en suis pas certain », commente un autre. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La clique du Plateau · Crédit Photo: Instagram