Isabelle Blais pousse un coup de gueule hilarant sur le langage utilisé par les ados

Elle est hilarante !

Publié le par Monde de Stars dans Viral
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Si vous avez des adolescents à la maison, vous êtes probablement comme Isabelle Blais, exaspérés du langage qu'ils utilisent parfois. Dans le segment Montée de lait de l'émission Format familial à Télé-Québec, la comédienne a illustré de façon hilarante ce que c'est de vivre avec deux adolescents.

« Salut, yo ! Je suis Isabelle Blais et je suis la mère d'un garçon de 12 ans et j'ai une belle-fille de 11 ans [NDLR la fille de Pierre-Luc Brillant, son conjoint]. Et je suis dépassée full », explique-t-elle d'emblée. 

« C'est justement ma belle-fille qui m'a annoncé récemment que, dorénavant, ce n'était plus une enfant. Non non non non non. C'est une préado. J'essaie, et je pense que c'est important de se maintenir à jour, de rester dans le coup, connaître les nouvelles expressions, accepter le massacre de la langue. Je suis chill, je suis chill au boutte, là. Mais ce n'est pas toujours facile », concède-t-elle. 

« Faque là, genre, elle arrive, genre comme style, euh... what? Pis là, elle me regarde avec un air super breeeh et moi, je fais comme euh duh, man », illustre-t-elle, en soulignant les expressions Duh et Breh. 

Photo : Capture d'écran - Facebook - Format Familial

« Quessé ça ? Qu'est-ce que ça veut dire ? Il me semble qu'il y a assez de mots dans la langue française pour en trouver un qui fasse l'affaire, non ? », se demande-t-elle. 

« Ok, moi aussi, j'ai déjà été moi-même une préadolescente. Pis on avait nos expressions douteuses, nous autres aussi », avoue la comédienne. 

Photo : Capture d'écran - Facebook - Format Familial

« Genre ? Comme ? Style ? Man ! », s'exclame-t-elle, déguisée en adolescente des années 1990. 

« Man, ça, ça a vraiment passé l'épreuve du temps. Je comprends, on veut faire partie de la gang, on veut faire comme tout le monde, parler comme tout le monde, être cool, je comprends », dit-elle, en revenant sur une expression datant de l'époque où elle-même était une jeune fille : « pas déniaisé ». 

« Mais il me semble qu'on ne massacrait pas autant la langue. Man, j'ai big mal, j'ai couru ma life. Ça c'est non. Hey GG! (good game) », dit-elle en suggérant plutôt les termes « bon match », « belle joute », « excellente partie ». 

Regardez tout le segment en cliquant sur le lien ci-dessous, vous trouverez cela hilarant !

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook