Une nouvelle sévère claque au visage pour l'émission XOXO de TVA

Ouch..!

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
214 214 Partages

Les semaines se suivent et se ressemblent, pour la télé-réalité XOXO, diffusée les mercredis soirs sur les ondes de TVA. L'émission qui devait marquer «une nouvelle ère de la télé-réalité» s'enfonce un peu plus chaque semaine et vient de frapper une nouvelle marque qui n'a rien de réjouissant. On se rappelle que TVA a lancé ce nouveau concept en espérant détrôner Occupation Double comme télé-réalité de jeunes célibataires qui cherchent l'amour. 

Mais plus les semaines passent, et plus le combat semble inégal. Pendant qu'Occupation Double est en train de gagner son pari en faisant parler tout le Québec, XOXO s'enfonce. La plus récente preuve? Mercredi soir TVA diffusait son émission hebdomadaire d'élimination de XOXO, donc LE gros show de la semaine. De son côté, V diffusait une émission quotidienne d'Occupation Double. Les soirs d'élimination amènent généralement les plus grosses cotes d'écoute, tandis que beaucoup moins de gens suivent les quotidiennes, en général.

Mais malgré tout ça, Occupation Double a attiré 446 000 téléspectateurs, tandis que XOXO n'a été suivi que par 372 000 fidèles (ou pas, on ne juge pas). C'est la deuxième fois depuis le début de la saison qu'un tel phénomène se produit. Et à voir les tendances des dernières semaines, on ne serait pas surpris que ça se répète plusieurs fois d'ici la fin de la saison télévisuelle. 

C'est le chroniqueur télé de La Presse Hugo Dumas qui a fait remarquer cette statistique révélatrice, sur Twitter, jeudi.

«On remarque ici que la quotidienne d' du mercredi est passée devant le gros show de

Voici le tweet en question:

Déjà, lors de la toute première semaine de diffusion, XOXO avait attiré 679 000 téléspectateurs, sur les ondes de TVA. Le chroniqueur télé du Soleil, Richard Therrien, avait alors affirmé que les résultats étaient bien en dessous des attentes. 

Mais ça ne s'est pas amélioré, par la suite. Loin de là. Lors de la 2e semaine, ils n'étaient plus que 435 000 à avoir suivi les aventures des célibataires dans les luxueux penthouses de la métropole. À ce moment-là, les analystes s'étonnaient que l'émission ait été battue par L'épicerie et Les enfants de la télé. La semaine suivante, c'était plutôt 385 000 téléspectateurs qui avaient écouté l'émission. Et depuis, les cotes d'écoute oscillent entre 340 000 et 396 000. Des chiffres qui sont anormalement bas pour une émission présentée à heure de grande écoute sur TVA.

Voici un extrait de la chronique que Richard Therrien avait publiée après avoir visionné la toute première émission de XOXO:

«Si «XOXO» représente la nouvelle ère de la téléréalité, ce n’est pas sur l’apparence de ses candidats qu’on verra la différence, croyez-moi. Les cinq mâles de la nouveauté de TVA, qui commence mercredi à 19h30, pourraient tous danser au 281. Et les 26 filles qui les convoitent pourraient à peu près toutes travailler comme mannequins.

Même si le genre m’indiffère totalement, j’étais curieux de voir à quoi rimait cette réplique de TVA à Occupation double. Compliqué, XOXO? Il faut admettre qu’une fois la première terminée, on comprend assez bien le concept. Sachez que les trois conseillers, l’artiste peintre et ex-lofteuse Elisabetta Fantone, M. Beachclub, Olivier Primeau, et le styliste Cary Tauben auront chacun leur équipe de filles, qu’ils appuieront dans l’organisation d’événements pour appâter les mâles. Des conseillers, il est clair que Tauben se démarquera par son exubérance et sa spontanéité. En français, l’artiste anglophone s’exprime en peu de mots et rappelle étrangement le chroniqueur artistique de l’époque disco Coco Douglas Léopold. «Je t’aime et je veux toi dans mon groupe!» dit-il à une candidate. Jamais un mot méchant, toujours adorable. Chaque conseiller a un penthouse, décoré à son goût, qui sera habité par les filles. Dans celui de Cary Tauben, les armoires sont léopard, à l’image du personnage.»

Partager sur Facebook
214 214 Partages

Source: Twitter Hugo Dumas
Crédit Photo: Instagram