Top-5 des meilleurs moments de la saison de Si on s'aimait

Tous les détails à l'intérieur

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C’est le coeur gros qu’on a dit au revoir à Brigitte, Guillaume et Sébastien hier alors que la deuxième saison de Si on s’aimait tirait à sa fin. Si le bilan amoureux n’est pas parfait, cette saison a toutefois été marquante pour plein de beaux moments. Afin de célébrer une dernière fois cette saison pleine de rebondissements, on vous propose un top 5 des moments les plus forts de cette saison. 

5 - Le yoga avec les chèvres 

C’était l’un des moments le plus drôles de la saison. Alors que Carlos et Brigitte (ça semble loin dans notre mémoire) essayaient encore de se séduire et d’apprendre à se connaitre, ils se sont rendus dans une chèvrerie pour faire un peu de yoga. Il faut dire que l’ambiance était tellement tendue à l’époque que c’était plus que nécessaire. Mais un petit incident est arrivé alors qu’une chèvre n’a pas pu se retenir de faire ses besoins sur nos participants. 

4 - La confrontation entre Guillaume et l’ami d’Amélie 

Un des gros moments de malaise de la saison. On ne savait plus où se mettre face à notre écran. Il faut dire que la relation entre les deux participants était particulièrement froide et que le fait qu’ils aient des relations sexuelles n’a rien aidé. Leur relation s’est détériorée dès ce moment-là. C’est alors que, lors d’une activité dans un bar, un ami d’Amélie a décidé de confronter Guillaume sur ses agissements et de lui dire tout ce qu’il pensait de lui.

« J’ai trouvé que c’était un peu un manque de classe, un peu. Un peu irrespectueux. T’as pas été super franc ou honnête sur tes intentions envers Amé. Le fait que tu couches avec puis qu’il n’y a pas vraiment d’intérêt, moi je trouve ça ordinaire »

3 - Les commentaires de Brigitte

Pour être honnête, on aimait Brigitte, mais on n’aurait pas su plus comment agir avec elle. Fallait-il rire ou être sérieux ? Avions-nous le droit de porter une casquette ? Pouvions-nous l’appeler par un surnom ou seulement Brigitte ?

Les commentaires de Brigitte ne sont pas passés inaperçus et ont fait en sorte que ses relations avec ses deux prétendants ne sont pas toujours très bien passées. Carlos n’avait pas continué l’aventure avec Brigitte au milieu de la saison, et Sylvain a fait de même à la fin de l'aventure.

2 - Les moments tendres et touchants de Gabriel et Sébastien

On pense particulièrement à deux moments précis : le premier baiser et la conversation sur la séropositivité. Les deux garçons ont livrés de forts moments cette saison, toujours remplis de sincérité, d’émotion et de respect. Mais il y en a eu de nombreux autres : la tatouage, les discutions libérées sur l'asexualité ou encore sur l'intimidation.

Ils sont vite apparus comme le couple avec le plus de potentiel amoureux, malgré leurs différentes visions. On les remercie pour tous les moments qu’ils nous ont fait vivre cette saison, notre coeur est rempli de belles émotions grâce à eux !

1- Ex-aequo : Les conseils de Louise Sigouin et « A Cappella »

Il faut le dire, Louise Sigouin est la principale raison qui nous motive à écouter Si on s’aimait. Chacune de ses apparitions nous remplit de bonheur, d’humanité et d’altruisme. Louise Sigouin a toujours le mot juste et la bonne écoute. Elle rayonne et fait rayonner chacun des participants qui passent dans son bureau. 

Mais le choix était difficile, parce que face à Louise Sigouin, il y avait le vers d’oreille : « A Cappella ». La chanson de Sébastien ne nous a pas quittés depuis qu’il l’a présenté à son amie Renée Wilkin, puis à Gabriel. On a très hâte de pouvoir écouter la version complète... Bonne nouvelle, Sébastien a annoncé hier qu'elle sortirait le 18 juin prochain ! 

Bravo à Si on s’aimait pour cette saison plus que réussie ! On est d’ailleurs rassurés parce qu’il ne faudra pas attendre trop longtemps, car la saison 3 sera diffusée sur les ondes de TVA cet automne ! À très vite Louise, Guillaume et Émily

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Monde de Stars · Crédit Photo: Facebook