Mariloup Wolfe se vide le coeur après une expérience difficile: “je devais surveiller tout ce que je disais”

Toute l'histoire ici...

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Si vous vous demandez "me semble que ça fait longtemps que je n'ai pas vu Mariloup Wolfe dans une série télé", vous n'êtes pas fou...

La dernière fois que Mariloup Wolfe a foulé un plateau de tournage en tant qu’actrice, c’était en 2016 dans Sur-vie, une série qui ne passera pas à l'histoire.

Mais ce n'est pas parce qu'on ne voit plus Mariloup Wolfe à l'écran qu'elle est en break de télé... loin de là.

Quatre mois après avoir sorti son deuxième film en tant que réalisatrice (Jouliks), elle s’apprête non seulement à dévoiler sa nouvelle série de fiction (Mon fils), mais elle commencera aussi bientôt le tournage de sa première série documentaire (Le grand move).

«J’aime encore jouer, explique Mariloup en entrevue au Journal de Montréal. Quand je joue, pour moi, c’est comme des vacances. Je n’ai pas de stress, je n’ai pas le fardeau d’avoir réponse à tout, je n’ai pas besoin de réfléchir... On finit en retard ? Ce n’est pas mon problème. On a deux heures d’attente ? Pas de trouble!» 

Non seulement les "vacances" se font rares pour elle par les temps qui courent, elle a vécu des moments difficiles lors de la sortie de son dernier film, Jouliks, qui avait entre autre soulevé la colère de militants qui l'accusaient "d'appropriation culturelle", chose qu'elle n'a pas encore tout à fait digéré aujourd'hui encore.

«La campagne de promotion, je l’ai trouvée lourd. La polémique a multiplié mes entrevues par trois. Et pas toujours pour les bonnes raisons. Je devais surveiller tout ce que je disais, tous mes mots. C’était un lot de stress supplémentaire. (...) Je trouve ça triste pour les créateurs. Parce qu’elle n’est pas réglée, la question. Au contraire. Jusqu’où faut-il aller pour plaire aux gens ? Quand commence la censure ? On n’a pas trouvé les réponses.» -Mariloup Wolfe, en entrevue au JdeM 

Mais malgré ces moments difficiles et un succès mitigé au box-office, la réalisatrice n'a aucun regret.

«Je n’ai aucun regret. Est-ce qu’avec une star, j’aurais attiré plus de monde au cinéma ? Peut-être. Mais avec Jouliks, je voulais choisir des comédiens qu’on connaît un peu moins pour qu’on se laisse porter par une histoire et non par des visages connus.» -Mariloup Wolfe, en entrevue au JdeM

En tout cas, on a bien hâte de voir les nouveaux projets de Mariloup à l'écran... et vous? 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Instagram