Louise Sigouin aborde la rémunération des participants à Si on s'aimait

Elle dévoile combien sont « payés » les participants.

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que les questions des adeptes de Si on s'aimait sont nombreuse, la sexologue Louise Sigouin a décidé de répondre à certaines interrogations du public dans une vidéo. Et parmi elles, le fameux « salaire » des participants à l'émission. 

« Il n'y a pas de salaire dans Si on s'aimait. On leur accorde une allocation hebdomadaire pour qu'ils puissent faire des activités sans sortir de l'argent de leur poche et de là, ils utilisent l'argent à leur guise », a-t-elle précisé. 

« Pour les voyages, la production assure le transport et l'hébergement. On leur donne quand même une plus grosse allocation pour qu'ils puissent assurer leurs activités, ,mais même s'ils ont la même allocation, le même budget, souvent l'argent, c'est une source de conflits », a-t-elle ajouté. 

Rappelons que, durant la première saison de Si on s'aimait, Marie-Ève avait divulgué le montant que la production lui avait donné. « Oui, nous recevions 200$ par semaine. Non, je n’ai pas le droit d’en parler. Mais comme cela a été dit... ce montant était pour nous aider à payer les nombreuses sorties. Par contre, nous avons reçu cet argent qu’à la fin du tournage, c’était ça le contrat: finir le deux mois de tournage et recevoir un chèque. Est-ce que j’ai gardé ce montant pour moi? Bien sûr, Jonathan a reçu le même. Est-ce que je suis sortie plus riche? J’aurais bien aimé! Mais malheureusement, malgré tout ce qu’il m’a payé au début des tournages, le montant que j’ai reçu n’a pas couvert toutes les dépenses que j’ai du faire », avait-elle alors révélé sur les réseaux sociaux. 

Louise Sigouin a également donné des précisions sur l'horaire de tournage des différents épisodes. « On tourne sur trois mois pour leur permettre de développer une vraie relation avec leur partenaire et une vraie relation avec moi. Comme le but c'est de travailler sur soi à travers la relation, il faut permettre de constater une certaine évolution, et moi ça me prend quelques rencontres pour leur permettre d'évoluer à chacune des étapes. Ce qui nous distingue dans notre concept, c'est que les participants continuent d'évoluer dans leur vie, dans leur travail, avec leur famille, et nous on s'organise autour de ça pour faire le tournage. Ça rend les choses plus difficiles à contrôler, mais ça permet beaucoup l'expression d'une belle authenticité », a-t-elle expliqué.

Voyez toute la vidéo ici :

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook