La nouvelle série Escouade 99 se fait solidement critiquer

Une décision qui ne fait pas l'unanimité.

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'adaptation québécoise de Brooklyn Nine-Nine, Escouade 99, n'est pas encore sur nos écrans que déjà, elle est la cible de nombreuses critiques quant au choix d'actrices blanches pour incarner des personnages latino-américains. 

L'actrice latino-américaine, Melissa Fumero, qui joue notamment dans la version américaine, s'est d'ailleurs étonnée que son personnage d'Amy Santiago ne soit pas interprétée par une latino-canadienne. 

Une internaute a même écrit une longue lettre à Québecor et à Patrick Huard pour critiquer le fait que ce soit Bianca Gervais et Mylème Mackay qui aient eu des rôles de personnages latino-américains.

"OKAY. J’ai décidé de développer ma pensée un peu plus parce que je suis encore fâchée par rapport à tout ce qui entoure #Escouade99. Donc petite lettre ouverte. J’ai aussi envoyé un courriel à la production et j’attends une réponse.

SALUT QUÉBECOR!!! What’s up, cómo están?

Je vous écrit présentement pour communiquer à Patrick Huard, et en fait toute l’équipe de production de Escouade 99, pour vous communiquer ma déception et surtout poser des questions. Saviez-vous qu’il y a plus de 60 000 personnes qui se disent Latinx au Québec? 100 000 si on considère les enfants élevés par des parents Latinos-américains au Québec, soit la deuxième plus grosse population issue de cette communauté après l’Ontario. Des hommes et des femmes comme Rosa Diaz, Amy Santiago et Adrian Pimento.

Peralta, c’est un nom Catalan, soit d’Espagne. Je n’ai pas les données exactes, mais vous avez probablement des recherchistes payés dans l’équipe de production qui pourraient trouver le nombre de gens espagnols au Québec!

Linetti, c’est de descendance Italienne. Au Canada, en 2016, on comptait 1,587,970 personnes s’identifiant comme étant d’origine Italienne. Ça vous surprend? Étonnamment pas moi parce que quand je déambule dans mon quartier, il y en a tout pleins des Italiens.

Terry Crews est un homme noir avec la peau très foncée, une partie importante de son rôle en tant qu’homme noir en position d’autorité puisque les victimes de brutalités policières que l’on ignore le plus souvent sont des hommes noirs imposants et très foncés. Il nous semble plus menaçant.

C’est important de savoir que la force de Brooklyn Nine Nine, c’est la diversité de ses personnages. C’est aussi la remise en question du système policiers, une critique humoristique. Comme par exemple dans l’épisode qui parle de profilage racial. Rosa et Amy sont les seules à comprendre immédiatement que Terry avait été profilé injustement, parce qu’en tant que personnes issues des communautés culturelles, nous comprenons tout de suite même si nous ne sommes pas les victimes les plus fréquentes.

Rosa Diaz est bisexuelle et elle fait son coming out à ses parents religieux et Sud-Américains, une scène marquante pour ceux qui s’y reconnaissent.

Le clash de culture entre la famille Peralta et Santiago, un bel exemple des défis dans une relation interraciale.

Tellement d’opportunités ratés.

Je me posais donc quelques questions par rapport à Escouade 99, parce que je ressens un malaise et je ne sais plus où le rediriger.

La première question étant, avez-vous tous vu la série originale? Qu’est ce qui selon vous en faisait sa force et sa pertinence? Comprenez vous pourquoi l’émission devait être canceller et comment les fans de la série ont pétitionner pour la ramener? Justement parce que c’est non seulement une émission hilarante, mais une série qui aide à ouvrir des discussions. Et elle inclut les points de vues d’un pays qui s’est construit sur l’immigration.

Elle humanise des gens que l’on ne voit jamais à la télévisions, ou plus souvent dans des rôles dégradants ou franchement habituels. Par exemple; criminel, femme de ménage, jardinier, serveur dans un restaurant mexicain.

Monsieur Huard vous êtes un comédien aussi, ce qui nécessite une certaine sensibilité alors j’aimerais vous demander respectueusement, pourquoi est-ce qu’autant de comédiens et comédiennes québécoise acceptent et participent au manque de représentation à la télévision québécoise, est-ce que c’est volontaire? Mon animosité n’est pas dirigée envers vous, les comédiens acceptent les jobs qu’on leurs offrent.

Vous êtes producteurs aussi, alors je vous pose la question suivante. Pourquoi est-ce qu’on m’efface? Pourquoi est-ce que les opportunités n’existent pas? Ils sont où les énormes casting call public comme Québécor faisait pour le Journal d’Aurélie Laflamme? Qu’est-ce qu’on doit faire pour être représenté?

Et je comprends très bien que vous, les producteurs, êtes responsable du casting et vous porterez le blâme de la réception qui risque d’être difficile face à l’adaptation. (À l’échelle internationale en plus, ambitieux?) Pourquoi est-ce que personne n’a remis en question le casting de l’émission? N’y a-t-il personne qui vous à dit que tant qu’à refaire une émission américaine qui fait fureur, autant recréer ses points les plus forts?

Sujet plus délicat maintenant, mais vous savez comme moi que les services de police Québécois sont majoritairement blanc. Et je sais bien que vous êtes des gens éduqués avec beaucoup de ressources, donc j’imagine que vous comprendrez que les gens issues des communautés culturelles sont plus souvent victimes de brutalité policière et de profilage.

Est-ce que Escouade 99 va témoigner pour les changements que l’on demande au gouvernement concernant le racisme systémique comme Brooklyn Nine Nine ou est-ce une énième série québécoise sur le corps policier qui ne contribue en rien autre que renforcer les stéréotypes sur les jeunes latinx, ‪noir.es‬, autochtones et arabes?

En tant que jeune femme Sud-Américaine, issue d’une famille établie au Québec depuis 1971, au plein coeur de Rosemont-La-Petite-Patrie, juste à côté du métro Beaubien, je suis fâché. Mais surtout déçue.

Savez-vous ce que c’est de ne pas se voir nulle part sauf quand c’est parce qu’on manifeste pour nos droits et qu’on demande un peu plus de dignité pour nos parents et nos grands-parents qui ne vous ressemblent pas mais qui sont bel et bien Québécois. On paye des taxes ici, on voit des spectacles ici, et on participe à l’économie du Québec tous les jours. Culturellement on vous en donne tellement.

Mes paroles ici sont valides pour tous les jeunes et les moins jeunes issus de l’immigration, qui se sont rendus compte bien vite qu’une carrière en théâtre c’est un beau rêve mais ce n’est pas réaliste au Québec, pas encore en tout cas.

Grosse pensée pour les personnes autochtones qui sont ici depuis toujours et qui sont rarement sur la scène télévisuelle Québécoise, sauf dans des documentaires.

Brooklyn Nine Nine c’est important pour moi parce que je m’y vois, je me vois en tant que femme Sud-Américaine qui vit une vie productive en Amérique du Nord. Dans Brooklyn Nine Nine, j’existe.

Escouade 99 ça m’efface. Ça efface tout les jeunes issus de l’immigration. Ça confirme aussi à ‪tout.es‬ ces enfants Québécois qui parlent une multitude de langues et qui ont des origines tellement riches, valides et présentent dans nos quotidiens ici au Québec qu’on n’existe pas tandis que la plupart d’entre vous connaissez les paroles des albums de Manu Chao mieux que moi.

Ne sommes nous pas Québécois?

C’est tout. Bon lancement d’émission. J’espère que ça en valait la peine.

Mara Gabriela Puentes-Benitez."

Québecor a par la suite expliqué à Radio-Canada que la série était une adaptation et non un remake. 

Que pensez-vous de la controverse?

Notons que la bande-annonce de la série a été dévoilée cette semaine, en attendant le début sur Club Illico, dès le 17 septembre. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Club Illico