Julie Perreault et Marc-André Grondin sont devenus très complices sur le plateau de Doute raisonnable

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'ils forment une paire d'enquêteurs dans la nouvelle série Doute raisonnable à Radio-Canada, Julie Perreault et Marc-André Grondin sont devenus très complices une fois les caméras éteintes, rapporte La Presse

« Ça s’est très mal passé ! », explique d'emblée en riant la comédienne au sujet des tournages. « Sous sa casquette et son air mystérieux, Marc-André, c’est quelqu’un de vraiment drôle. Quand on tourne, les journées sont denses. C’est important de rire. C’est vraiment son humour qui m’a… charmée. Est-ce qu’on peut dire ça ? », ajoute-t-elle au sujet de sa complicité avec Marc-André Grondin. 

« On peut dire "charmée amicalement" », précise le comédien. Ce dernier ajoute d'ailleurs qu'avant les tournages de Doute raisonnable, lui et Julie Perreault ne s'étaient croisés qu'une ou deux fois. 

Il ajoute que lui aussi a trouvé qu'il avait beaucoup d'affinités avec la comédienne. « Ça fait peut-être téteux, mais c’est réciproque. Julie a beaucoup d’humour et d’autodérision. Elle est aussi très bon public. Et j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi préparé en tournage. Elle aurait pu remplacer la scripte tellement elle connaissait tout par cœur. Ça faisait en sorte qu’on avait le temps de parler d’autres choses, de niaiser, de faire des jokes. Ça peut avoir l’air niaiseux, mais c’est important, parce que quand t’es moins bien préparé et que t’as tout le temps le nez dans ton texte, tu capotes… Et ça crée plus de tensions, plus de frustrations. Ça donne moins de temps pour bâtir une complicité », a-t-il expliqué à La Presse. 

La série a été écrite par Danielle Dansereau d'après une idée originale de Fabienne Larouche et Michel Trudeau. Les dix épisodes ont été réalisés par Claude Desrosiers. 

D'ailleurs, les deux comédiens n'avaient que de bons mots au sujet de l'autrice de la série. 

« J’aime d’abord la femme. Elle est douce, intelligente et cultivée. Avec elle, les histoires complexes deviennent accessibles. L’affaire Dumont, c’était compliqué d’un point de vue juridique, mais quand on lisait son scénario, on comprenait facilement les enjeux. Et pourtant, elle n’avait pas écrit une version simplette ou dénaturée », a expliqué Marc-André Grondin. 

« Elle laisse beaucoup de place aux acteurs. Son écriture est précise, subtile… Tout n’est pas souligné. Dans Doute raisonnable, et même dans 19-2, j’avais la chance de pouvoir installer des choses tranquillement. Il n’y avait pas une scène qui expliquait toutes les facettes du personnage », ajoute Julie Perreault.

C'est dès jeudi que les téléspectateurs pourront enfin visionner la première saison de Doute raisonnable, qui sera révélée en primeur sur l'Extra d'ICI Tou.Tv. 

Lisez l'article complet ici

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Radio-Canada