Joanie Gonthier explique ce qui l'a aidée à sortit du noir: “j’ai vraiment commencé mon processus de guérison”

Une histoire de guérison...

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Joanie Gonthier avait beaucoup fait réagir en publiant à quelques jours du début de l'année 2020 un texte coup de poing sur les problèmes de boulimie et d'alcoolisme qu'elle a vécus...

Si on s'ennuie d'elle à Salut Bonjour, cela fait quand même chaud au coeur de savoir que depuis son départ, elle a réussi à reprendre sa vie en main. Elle en parle d'ailleurs ce matin dans le Journal de Montréal.

«Quelques mois après mon départ de ¨Salut Bonjour¨, j’ai vraiment commencé mon processus de guérison. L’été dernier, je me sentais déjà beaucoup mieux et j’avais repris le travail. Je suis désormais rendue à un point de ma vie où je suis plus à l’aise de m’exprimer sur ce que j’ai vécu. J’ai fait de l’anorexie pendant plusieurs années. L’alcool est ensuite entré dans ma vie, et je me suis mise à faire de la boulimie. Je ne veux plus jamais retomber dans la noirceur où j’étais. Ce désir de ne plus rechuter m’incite à continuer chaque jour à suivre le chemin vers la lumière.»  -Joanie Gonthier, Journal de Montréal

La jolie et talentueuse animatrice a d'ailleurs développé plusieurs trucs pour éviter de sombrer de nouveau dans la noirceur. 

«Peu à peu, je me suis bâti une routine santé. Je ne saute plus de repas et je prends des collations, ce que je n’ai pas fait pendant plusieurs années. À force de répéter ces bons gestes au quotidien, je dors mieux. Je me sens tellement fière de moi! Tu ne pourras pas t’en sortir si tu ne le veux pas. Des spécialistes peuvent te donner des outils à mettre en pratique pour te sortir de tes problèmes, mais il faut à la base que tu aies la volonté de t’en sortir. En ce qui me concerne, dans la dernière année, j’ai consulté une psychologue qui m’a ouvert les yeux sur des aspects de mon comportement face à la nourriture. Ça m’a beaucoup aidée.» -Joanie Gonthier, Journal de Montréal

Joanie n'insistera jamais assez sur l'importance qu'ont eu son conjoint et sa famille dans son processus de guérison.

 «Pour la première fois, je profite de la vie. Je me permets d’avoir du fun et de lâcher prise par rapport à mon alimentation. En ce moment, j’ai envie de nous offrir une vie de couple normale, à mon amoureux ainsi qu’à moi-même. On ne veut pas d’enfants, mais mieux je me porte, plus je pense à la vie de famille. Si nous n’avons pas d’enfants, ce ne sera pas la fin du monde. Mon chum et moi adorons les animaux, et nos deux chiens sont comme nos bébés.» -Joanie Gonthier, Journal de Montréal

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Instagram