Jean-Philippe Dion répond aux critiques sur Star Académie

Il a donné une longue entrevue sur le sujet.

Publié le par Monde de Stars dans Télé

Après que les cotes d'écoute de la nouvelle édition de Star Académie eurent démontré que les spectateurs n'étaient pas aussi au rendez-vous que lors des éditions précédentes, le producteur de la téléréalité musicale, Jean-Philippe Dion s'est entretenu avec Showbizz.net pour répondre aux critiques. 

« Je suis entrée à l'académie dimanche soir et j'en suis ressorti mercredi soir parce que la charge de travail était énorme. Je ne sais pas si c'est l'âge qui me fait réaliser ça, mais j'en suis à mon 5e Star Académie et je constate que plus ça change, plus c'est pareil. J'ai vécu le même type de première semaine que j'ai vécue sur toutes les autres éditions. C'est toujours un énorme bateau à partir. Faire arriver 400 personnes au même lieu au même moment, c'est sûr qu'on va en échapper, c'est sûr qu'il y a de petits éléments qui ne seront pas à la hauteur de ce qu'on voudrait, mais la première semaine nous permet de rectifier tout ça. L'équipe est incroyable. Tous les gens qui travaillent en ce moment n'ont pas pris de journée de congé depuis des semaines », justifie-t-il. 

Il est également revenu sur les cotes d'écoute, qui ne sont pas aussi élevées que celles de La Voix l'année dernière. « C'est de comparer des pommes et des poires. La voix en était à sa huitième saison. Star Académie, ce n'est pas la même chose. En ce moment, pour nous, on redémarre Star Académie, ce n'est pas la sixième saison de Star Ac, c'est la première année. On est avec une nouvelle équipe. Si on compare avec 2003; le premier variété avait fait 1,3 million. On est exactement à la même place. Il ne faut pas oublier non plus qu'à Star Académie, l'enjeu est basé sur cette gang de jeunes là à qui on doit s'attacher. L'attachement, ça ne se crée pas instantanément, ça se développe. Ça va se bonifier au fil des semaines et ça aura un impact sur la quotidienne et sur le variété du dimanche. Nous ne sommes pas du tout inquiets. Lundi, lors de la quotidienne, nous avons fait 930 quelques milles », », a-t-il ajouté. 

Quant à la longueur de l'émission, le producteur avait également son mot à dire : « La variété #1 c'est la mise en place. Je me souviens que dans toutes les autres éditions, on avait le même problème. Moi, je m'étais donné comme mission que le premier variété soit plus court cette année, mais quand on est arrivé dedans, on a bien réalisé que c'était impossible. Il faut présenter tous ces candidats-là, ils sont 21. On n'a pas le choix, ça fait partie du format d'Endémol. On doit aussi avoir des numéros de variété pour que le public ait le temps de voter ».

Source: Showbizz.net · Crédit Photo: Facebook