Dénonciations publiques: Alex Perron met en garde contre les dérapages

Des réserves que bien peu de gens ont osé émettre...

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
959 959 Partages

Alex Perron a osé faire ce que bien des personnalités publiques n'osaient pas faire publiquement jusqu'à tout récemment: émettre des réserves sur le mouvement #MoiAussi...

Alors que les têtes de nombreuses personnalités publiques partout dans le monde continuent de rouler, l'ancien Mec Comique a tenu à rappeler qu'à l'ère des réseaux sociaux, un mouvement si puissant de délation ouvert à tous pouvait facilement déraper.

Insistant sur le fait que du moment que quelqu'un est nommé, peu importe la véracité des faits, sa carrière et sa vie s'en retrouveraient détruites, Alex a aussi eu une pensée pour Joël Legendre, qui a été amalgamé à ces histoires alors qu'il n'a agressé personne.

«Je trouve qu’on est allé vite. On a relié à ça Joël Legendre, qui, pour moi, n’est pas du tout la même affaire. Je ne dis pas que l’un est mieux que l’autre, je dis juste que ce n’est pas la même chose. Et vite on faisait la relation entre « homosexuel » et « abuseur ». Oui, il y en a, mais il y en a aussi chez les hétérosexuels. Alors je trouve que certains journalistes avaient rapidement tiré un petit peu partout. Et ça, ça m’énerve quand on parle d’un cas particulier et qu’on en fait immédiatement une généralité».
- Alex Perron, sur le plateau de TLMEP

Les cas de deux politiciens canadiens et de l'acteur Aziz Ansari aux États-Unis ont aussi soulevé des questions récemment sur les possibles dérapages du mouvement.

Le chroniqueur et animateur Yvez Boisvert, de La Presse, en avait d'ailleurs long à dire dans sa chronique cette semaine à ce sujet.

"Il y a eu, il y a et il y aura des gens mal intentionnés, des gens qui exagèrent, des gens qui fabulent. Je présume que les journalistes ont bien fait leur travail. Mais n’allons pas penser qu’il n’y aura pas des vengeances à venir. On le voit tous les jours au palais de justice, dans les affaires commerciales, criminelles et matrimoniales, avec des gens qui témoignent sous serment, la main sur le cœur."- Yves Boisvert, La Presse

Et vous, croyez-vous que le mouvement #MoiAussi pourrait mener à des dérapages? Pour lire la chronique complète d'Yves Boisvert, c'est ci-dessous.

Partager sur Facebook
959 959 Partages

Source: HollywoodPQ · Crédit Photo: Facebook