Anthony Kavanagh raconte une fois où il a vécu expérience choquante de racisme

Une expérience assez choquante

Publié le par Monde de Stars dans Télé
Partager sur Facebook
0 0 Partages

De nombreux Québécois adorent l'humour d'Anthony Kavanagh. Même si la plupart des Québécois sont ouverts à la diversité culturelle, certains font malheureusement encore preuve de comportements racistes. Et malheureusement pour Anthony, il a déjà été victime de ce type d'expérience. 

C'est lorsqu'il était sur le plateau de l'émission Sucré Salé, présenté à TVA, qu'il a raconté ce moment désagréable. 

Au micro de l'animateur Patrice Bélanger, il s'est rappelé qu'il se faisait arrêter par les policiers une fois par mois au début de sa carrière. 

«Un noir dans une belle voiture, c’était suspect», a raconté l'humoriste. 

Il raconte également un épisode particulièrement choquant, où le policier qui l'avait appréhendé avait l'air vraiment stressé... si bien qu'il en a presque sorti son arme!

Anthony Kavanagh poursuit et se souvient d'avoir dû calmer l'agent en le rassurant, et en lui faisant clairement comprendre que ses mains étaient posées sur le volant de sa voiture. Il a également indiqué où était son portefeuilles. 

«Je me faisais pipi dessus presque», confie l'humoriste. 

Mais Anthony Khavanagh propose également des solutions pour lutter contre le racisme à travers la province. 

Selon lui, on doit en premier lieu « montrer le vrai visage du Québec d'aujourd'hui dans les médias », c'est à dire la diversité culturelle . 

«C’est juste de montrer qu’y’a des asiatiques, y’a des noirs, y’a des arabes, y’a de tout à Montréal et c’est la beauté de Montréal. C’est la beauté de cette ville [et du Québec] où plein de communautés vivent ensemble», ajoute l'humoriste. 

D'ailleurs Anthoy Khavanagh a également lancé son premier album en 2020. En avril dernier, il avait lancé la pièce Let you go, une chanson composée avec Marc Dupré et au producteur montréalais John Nathaniel. 

« J’ai croisé Marc par hasard et je lui ai parlé de mon projet. Il était emballé, il m’a présenté à John Nathaniel. Quand on s’est réunis en studio, j’ai eu droit à une classe de maîtres. C’était magnifique, j’étais un élève. », avait alors expliqué l'humoriste au journal La Presse. 

« C’est comme si Imagine Dragons, Rag’n’Bone Man et Lenny Kravitz avaient fait une partouze. Mes influences viennent de partout. Mais il fallait garder une harmonie musicale, donc on garde toujours un pied dans la soul », ajoute-t-il au sujet de ses influences musicales. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook