Jean-Pierre Ferland et Hubert Lenoir offrent une performance qui vous donnera la chair de poule

Un moment de télévision incroyable!

Publié le par Monde de Stars dans Prestations
Partager sur Facebook
1,212 1.2k Partages

A priori, Jean-Pierre Ferland et Hubert Lenoir n'ont pas grand chose en commun. Le premier est l'un des plus grands monuments de la chanson québécoise, tandis que le second vient tout juste de lancer son premier album. Mais lorsqu'ils se retrouvent sur la même scène pour un duo, ça donne un moment absolument phénoménal.

C'est sur le plateau de l'émission Les Échangistes que l'improbable duo a eu lieu et l'animatrice Pénélope McQuade était très émotive en expliquant pourquoi les deux artistes ont été réunis sur la même scène.

«Écoutez, on termine la semaine avec une émission vraiment spéciale, parce qu'on vous présente un duo que vous n'avez jamais vu ailleurs, on a eu cette idée folle, et un duo que vous ne reverrez probablement jamais nulle part. On a décidé de marier ensemble un monument et une nouvelle sensation: Jean-Pierre Ferland avec Hubert Lenoir. Ça fait beaucoup de talent en même temps dans le Studio 43, je me sens extrêmement privilégiée. Si cette prestation-là était à une autre émission, je vous dirais d'écouter l'autre émission. Le bonheur, c'est que ça se passe chez nous. D'un côté Hubert qui brasse la scène musicale en 2018 et de l'autre Jean-Pierre, qui a chanté pour la première fois à la télé en 1959, je trouve cette réunion-là absolument formidable. Quel bonheur! Pour les avoir vus en répétition, je vous le dis que ça va se passer ce soir.»

Voici la vidéo en question:

La performance a créé un véritable buzz sur les médias sociaux, alors que la vidéo mise en ligne sur la page Facebook officielle de l'émission Les Échangistes a été vue plus 140 000 fois.

Jean-Pierre Ferland a bien fait rire le public en début d'entrevue:

«Juste une petite explication. Effectivement, à un certain moment de ma vie, Claude Léveillé est mort, moi j'ai fait un ACV et Gilles Vigneault avait de la misère avec ses oreilles. J'ai dit: bon, je pense bien que nous autres, notre gang qu'on appelait dans le temps les chansonniers, je pense bien que c'est fini. Un moment donné, je rencontre une femme dans un IGA, elle me dit: vous êtes bien monsieur Ferland? J'ai dit oui. Elle me dit: êtes-vous toujours à votre pension? Je lui ai dit: madame, elle vient juste de se terminer.»

À 83 ans, veut encore sentir qu'il est aimé.

«Écoutez bien, on fait ce métier-là pour être aimé. Un moment donné, c'est presque pas possible de dire aux gens: ben là je vous aime pus, je m'en vais. J'étais pas fait pour faire ce métier-là. Je suis devenu un auteur-compositeur par la force des choses. À chaque fois que je chante, avant de rentrer en scène, même si je veux pas, cette pensée-là m'assaille. T'étais pas fait pour ce métier-là. Si ils t'aiment pas, braille pas. Mais j'aime tellement ça. Moi la musique a complètement changé ma vie. Même m'a sauvé la vie. Je suis un triste de nature. La vie était plate pour moi. Et j'ai travaillé à Radio-Canada comme messager et j'ai été promu. Ils ont décidé que les messagers allaient porter des uniformes bleus et j'ai dit non c'est pas pour moi, alors je suis parti. Et j'ai été promu à ce moment-là.»

Partager sur Facebook
1,212 1.2k Partages

Source: Les Échangistes
Crédit Photo: Capture d'écran Facebook