Maripier Morin raconte en détails sa scène de sexe avec Alexandre Landry

Elle n'arrivait pas à le regarder dans les yeux alors qu'elle était agenouillée devant lui

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
154 154 Partages

Contre toutes attentes, Maripier Morin a séduit tous les critiques lors de la première médiatique du tout nouveau film de Denys Arcand, La chute de l'empire américain. Elle y joue le rôle d'une escorte de luxe qui croise un livreur ayant mis la main sur un énorme butin illégal. 

La belle animatrice en était à son premier rôle dans un long-métrage, et on se souvient qu'elle s'était effondrée en larmes lorsque Patrice Bélanger l'avait interviewée ce jour-là pour Sucré Salé. En effet, Maripier avait éclaté en sanglots au tout début de l'entrevue, expliquant que le stress accumulé dû à la première du film la rendait un peu trop sur les nerfs. 

 

Celle qui avait fait tourner bien des têtes grâce à sa magnifique robe blanche s'est entretenue avec Showbizz dans le cadre de la tournée promotionnelle du film. Elle a raconté en détails la fameuse scène de sexe avec Alexandre Landry : « La scène de sexe, j’étais terrorisée, je ne voulais pas la faire. Alexandre lui, il a fait plein de scènes de sexe. Il a fait un film qui s’appelle Au temps de la guerre civile. Il faisait un homosexuel là-dedans et il avait plein de scènes hardcores de sexe. Il joue dans Cheval-Serpent, il a fait plein d’affaires… Lui, une scène de sexe, ça ne lui fout rien. Mais moi j’étais paniquée, paniquée, paniquée. Je me demandais c’est quoi les sons qui allaient sortir, comment j’allais faire ça. Alex me regardait et il trouvait ça drôle de me voir angoissée ». 

La pauvre avait beaucoup de difficulté à regarder son partenaire dans les yeux, alors la costumière et Alexandre ont eu une brillante idée : « La costumière et Alexandre ont eu l’idée de mettre ses lunettes dans le congélateur, pour faire comme s’il avait super chaud et qu’il avait de la brume dans ses lunettes. Quand la scène commençait, que j’étais à genou avec le condom, je le regardais lui et il avait les lunettes bien frostées et je ne voyais pas ses yeux. Ça ajoutait du comique à la scène ». 

Maripier raconte aussi que lors de sa première journée de tournage, elle était tellement en pâmoison devant Rémy Girard et Pierre Curzi qu'elle en a oublié la seule réplique qu'elle devait dire : « Je suis comme sortie de mon corps en me disant « sont bons, sont bons » puis, à un moment donné, il y a eu un gros silence et tout le monde me regarde… c’était mon bout. Denys m’a dit « là Maripier, c’est ta première journée de tournage, je t’ai donné une réplique, ça serait l’fun que tu me la rentres » ». 

Le film La chute de l'empire américain sort aujourd'hui, jeudi le 28 juin, et est présenté dans 77 salles au Québec.

Partager sur Facebook
154 154 Partages

Source: Showbizz.net · Crédit Photo: @maripiermorin