Maïka Desnoyers revient pour une rare fois sur sa rupture avec Guillaume Latendresse

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Maïka Desnoyers, qui file désormais le parfait amour avec Étienne Boulay, et qui multiplie les projets professionnels, est revenue sur les périodes plus sombres de sa vie en entrevue au magazine 7 Jours . Elle a également fait quelques rares confidences au sujet de son ancienne relation avec Guillaume Latendresse. 

Dans son récent livre  Derrière mon sourire , elle revient d'ailleurs sur sa rupture. « Souvent, les gens m’écrivaient pour me demander comment j’avais composé avec la dépendance d’Étienne ou pour me parler de ma séparation d’avec Guillaume (Latendresse)), qui a été médiatisée. Je n’ai jamais ressenti de gêne à parler des problèmes que j’ai vécus, parce que je me dis que d’autres peuvent aussi les vivre. Avec mon livre, si je peux aider le plus grand nombre de personnes possibles, tant mieux! », a-t-elle raconté. 

« Ma vie est stable et va bien, mais j’ai toujours eu une vie amoureuse en montagnes russes... J’étais jeune quand j’ai rencontré Guillaume. Je suis vite tombée enceinte: c’était un «bébé pilule». J’ai aussi vécu des années comme mère de famille monoparentale », a-t-elle ajouté au sujet de son ancienne relation avec Guillaume Latendresse, de laquelle elle a eu un fils, Hayden. 

Maïka Desnoyers raconte également avoir eu des problèmes de santé mentale qui lui ont déjà fait perdre le goût à la vie. « La fille que je suis devenue est différente de celle que j’étais, jeune. J’étais sociable, gentille, mais je livrais un combat intérieur. Même si j’ai été aimée par ma mère, j’étais confrontée à des enjeux psychologiques. J’ai réussi à passer par-dessus, mais ç’a été un travail de longue haleine. J’ai dû aller chercher de l’aide. Ça n’a pas toujours été évident. J’ai même fait des tentatives de suicide. Tout cela a contribué à façonner celle que je suis. Quand on est jeune, nos émotions sont fragiles et on traverse des passages difficiles. Si on ajoute à cela l’intimidation et le fait que je n’étais pas capable de m’apprécier, c’était devenu explosif. Si c’était ça, la vie, je n’en voulais pas », se souvient-elle. 

Vous pouvez dès maintenant vous procurer  Derrière mon sourire  en librairie. 

Lisez l'entrevue complète de Maïka dans le 7 Jours en cliquant ici

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Instagram