Isabel Richer nous présente son fils... On en revient pas!

Beau comme un coeur!

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
661 661 Partages

Le public québécois est en amour avec Isabel Richer depuis maintenant plusieurs années. 

De notre côté, on est tombés pour son rôle dans O' à TVA. Elle joue avec ardeur et passion, avec force et sensibilité. Une femme magnifique et bourrée de talent qui ne passe pas à côté des petites choses de la vie. «Si j'ai de la peine, je rebondis vite. En somme, je pense avoir du talent pour le bonheur», avait-elle confié au magazine ELLE

Elle a peut-être du talent pour le bonheur, mais elle a aussi pour le jeu! Et pour faire de beaux enfants...

Si elle n'aime pas beaucoup parler de sa vie personnelle et privée, Isabel Richer est toutefois très fier de son fils, Henri, issu de sa relation avec Luc Picard qui s'est malheureusement terminée en 2013. Ils s'étaient séparés auparavant en 2006, puis avaient décidé de retenter le coup. «Je n'aime pas parler de mon couple.» 

Isabel avoue même que l'impatience est son pire défaut: «J'ai l'air calme comme ça, mais je ne suis pas zen pour deux cennes!», raconte-t-elle. «Prendre la parole à un mariage ou présenter un prix dans un gala, c'est l'horreur pour moi. J'ai d'ailleurs souvent menti en invoquant une fausse urgence à la maison pour me défiler à la dernière minute!».

L'actrice vient tout juste de revenir d'un séjour en République Dominicaine. Elle était d'ailleurs de passage à la première de la pièce initulée L'homme éléphant et elle était accompagnée d'un beau jeune homme. De qui s'agit-il? Son fils, Henri, 16 ans. 

Il a tellement grandi! Et devinez quoi? Il veut devenir un artiste comme ses parents et compte bien préparer ses auditions pour entrer dans une école de théâtre! Il a déjà jouer dans Les rois mongols, film de son père qui a connu un bon succès auprès des critiques. 

Le voici, le voilà, il a tout pour briser des coeurs:

Il est adorable!!!

Partager sur Facebook
661 661 Partages

Source: La Semaine · Crédit Photo: Facebook d'Isabel Richer