Ginette Reno donne de croustillants détails sur la perte de sa virginité

Et c'est quelqu'un de connu!

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
666 666 Partages

Notre Ginette Reno nationale n'a jamais eu peur d'assumer sa sexualité. De passage sur le plateau de l'émission Sucré Salé, la chanteuse s'est confiée comme jamais auparavant. Même l'animateur Patrice Bélanger a été surpris de sa révélation, il est d'ailleurs parti à rire en entendant le fameux scoop! En effet, la légendaire Ginette Reno a raconté avec qui elle a perdu sa virginité. Elle a même donné le nom de celui avec qui ça a eu lieu. 

C'est le chanteur Pierre Labelle qui lui a fait la tendresse pour la première fois à l'âge de 17 ans, selon ses dires : « J’ai donné ma virginité au Marine Club à Sorel. J’ai donné ma virginité à Pierre Labelle, un des Baronets. C’est à lui que j’ai donné le meilleur de moi! ». C'est la première fois que Ginette Reno raconte cette anecdote à la télévision. Elle l'avait déjà mentionné en spectacle, mais là, c'est plus officiel que jamais! Les deux chanteurs se sont fréquentés plusieurs années et ont collaboré ensemble à quelques reprises avant que René Angélil, un autre membre du groupe, ne devienne son gérant officiel. Voici l'extrait en question : 

 

En mai dernier, la grande Ginette Reno a reçu tout un honneur lorsque le Mouvement national des Québécoises et Québécois a tenu à souligner sa carrière incroyable en lui remettant le Prix Artisan 2018. En recevant la statuette de l'artiste Armand Vaillancourt, Reno a affirmé: « Moi, je préfère chanter souvent, parce que ça m’émeut ces choses-là. C’est la chose dont je suis le plus fière: je suis une vraie Québécoise. J’ai fait beaucoup de choses dans ma vie et, chaque fois, j’amenais le Québec avec moi ».

Elle a d'ailleurs affirmé qu'elle était sur le point de lancer un nouvel album, qui devrait paraître cet automne : « J’ai toujours dit que chanter, c’était physique, spirituel et mental, a-t-elle enchaîné. On chante avec son âme, avec l'« âme-mour », c’est pour ça que ça s’appelle l’amour. Et je n’ai pas fini de chanter. J’ai l’impression qu’ils vont me fermer la gueule dans le cercueil, tellement j’aime chanter ».

Partager sur Facebook
666 666 Partages