Debbie Lynch-White est resplendissante sur la couverture de son premier livre!

Un projet secret !

Publié le par Monde de Stars dans Potins
Partager sur Facebook
271 271 Partages

Vendredi le 6 juillet, la comédienne qu'on a découverte dans Unité 9, Debbie Lynch-White, a dévoilé une photo de son premier livre intitulé Faut que je te parle. C'est la célèbre photographe Julie Artacho qui est derrière le magnifique cliché de l'auteure qu'on peut apercevoir en couverture. Et on doit dire que Debbie Lynch-White y rayonne particulièrement! Sur son compte Instagram, la comédienne a surpris tout le monde avec ce projet gardé secret: « Un projet dont je n'ai pas beaucoup parlé ni à mon entourage ni au public mais qui m'excite et me donne un peu le vertige!! Je peux ENFIN vous le montrer!! J'ai écrit un livre et il sera chez tous vos libraires à l'automne prochain!!! #fautquejeteparle #libreexpression#benénervée ».

Debbie Lynch-White est vraiment en train de charmer tout le Québec grâce à toute l'étendue de son talent. Celle qui a réussi un pari incroyable en interprétant La Bolduc avec autant de brio vient d'ailleurs de vivre la plus grosse année de sa vie, autant sur le plan personnel que professionnel. Au cours des dernières années on a vraiment senti que la belle Debbie a pris de l'assurance, de la maturité et qu'elle s'assume beaucoup plus en tant qu'actrice et en tant que femme. Le résultat est qu'elle dégage une énergie phénoménale et que même si elle est loin des standards de beauté fixés par les magazine, elle est absolument rayonnante. C'est ainsi qu'elle partage ses réflexions et se révèle comme jamais dans son tout premier livre, dont le résumé officiel est le suivant: 

« D’aussi loin qu’elle se souvienne, Debbie Lynch-White a écrit à propos de ses espoirs, de ses découvertes, de ses déceptions. C’est ainsi qu’elle a accepté, avec beaucoup d’humilité, de partager ses réflexions. S’adressant directement au lecteur, elle s’exprime sur son corps de Viking, sur l’amitié et l’amour, sur le fait d’être la dernière d’une lignée et sur sa « madamisation ». Elle rend aussi hommage à quelques proches et interpelle Mark Zuckerberg. Elle prend position et nous dit d’entrée de jeu : « On a tous nos opinions. Les miennes valent ce qu’elles valent, mais si elles suscitent des discussions intéressantes autour de la machine à café au bureau le lundi matin, ou si elles aident des gens à n’importe quel niveau, ben ma job sera faite » ». 

Le livre de Debbie Lynch-White est déjà disponible en librairie. 

Partager sur Facebook
271 271 Partages

Source: Showbizz.net
Crédit Photo: @debbielynchwhite