Le «policier du peuple» publie le numéro de téléphone personnel d'Yves Poirier de TVA sur Facebook

Il a publié leurs infos personnelles sur les réseaux sociaux.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'ex-policier conspirationniste de Laval, Maxime Ouimet, fait de nouveau parler de lui après avoir partagé les numéros de téléphone de deux journalistes afin que le public leur donne des « super bons scoops ».

« Plusieurs personnes me donnent de super bon scoop et aimeraient partager leur infos à des Journalistes, mais ils ne savent pas comment les rejoindre J'ai bcp de contacts et ça me fait plaisir de vous les partager si ça peux vous aider », a-t-il écrit sur sa page Facebook en partageant les coordonnées des journalistes Yves Poirier de TVA Nouvelles et de Tristan Péloquin du quotidien La Presse. 

Photo : Capture d'écran - Facebook

Plusieurs internautes ont aussitôt dénoncé ce geste.

« BRAVO CHAMPION !! Tu viens de donner le no de tél LIVE FB. ça c'est tcheap shot. Crisse de gros manque de jugement », écrit une internaute. 

« Pas sûr que Yves sera heureux que tu dixCarte son numéro », ajoute un autre. 

« Ouais plus ca va plus que tu prend des risques d'avoir des problèmes. Réfléchis donc 5 minutes avant d'agir me semble que t'étais policier coup donc », commente un troisième. 

Rappelons que l'ex-policier s'était retrouvé dans l'eau chaude plus tôt cette année et avait été condamné à payer la somme de 17 000 $ en dommages punitifs et en dommages pour atteinte à la réputation de Station Beauté, un commerce de soins esthétiques de Terrebonne. 

C'est sur sa page Facebook que le « policier du peuple » a commenté sa condamnation qui venait d'être rapportée par les médias.

L'ex-policier a tout d'abord tenté d'expliquer par ces gestes par son esprit de compétition en déclarant: 

"En effet, le Tribunal CIVIL vient de me condamner à débourser 17k$ dans un dossier de Diffamation et d'avoir à m'excuser. 

Les gens qui écrivent "c'est un criminel". Et bien non, il faut faire la distinction entre une Cour Criminelle et une Cour Civile qui est comme les petites créances. Et donc, oui j'ai été condamné à payer en dommage et intérêt. 

Conflit entre 2 concurrents et beaucoup d'éléments de mon côté qui n'ont pas été retenus dans le Jugement mélangés à une relation personnelle antérieure qui rajoute à cette situation 

Je suis une personne qui dénonce quand ça ne marche pas et ce dans tous les sphères de ma vie. Lorsque je démarre quelque chose je n'abandonne JAMAIS et je vais toujours jusqu'au bout."

L'ex-policier a poursuivi en affirmant que le processus judiciaire lui avait permis de comprendre le mal qu'il pouvait avoir causé par ses actions:

"J'avais des choses à comprendre dans cette poursuite. J'ai refusé 3 offres de règlement avant le procès pour avoir réponse à mes questions 

Suite à mes 2 jours de procès et l'écoute du témoignage de ma concurrente, j'ai senti qu'elle était honnête et de bonne foi dans son témoignage. Pendant 3 ans auparavant, je croyais qu'elle agissait pour me nuire de son côté.

Ça ma pris 2 jours de procès pour réaliser le tort qui lui avait été rendu par mes agissements et de me dire que finalement c'était une bonne personne  Je savais déjà après le Procès que j'avais perdu, mais je n'étais pas en colère. J'avais besoin de passer par là pour comprendre qu'à partir de ce moment, j'allais axé complètement et sans arrêt mon énergie à faire le positif et me concentrer sur l'avenir ou lieu de vérifier ce que les autres essaient de faire."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook