Yves-François Blanchet, dénoncé sur Facebook pour inconduite sexuelle, nie catégoriquement les faits

Il vient tout juste de réagir

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

La vague de dénonciations sans précédent qui déferle actuellement sur le Québec touche maintenant le monde politique alors que le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchette, a été visé par une dénonciation anonyme publiée sur Facebook, mardi soir. Blanchet a réagi, mercredi matin, en niant catégoriquement les faits.

Voici ce qu'il a laissé savoir:

« Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, nie sans équivoque les gestes allégués. Il invite la personne ayant publié les allégations à porter plainte aux autorités compétentes. Le chef du Bloc Québécois souhaite toujours que la justice puisse être interpellée afin de protéger de réelles victimes de gestes criminels. Yves-François Blanchet donnera suite à ses activités professionnelles. Aucun autre commentaire ne sera émis. »

C'est sur la page Facebook Hyènes en jupon qu'une femme raconte une soirée qui se serait produite à la fin des années 1990 et au cours de laquelle Yves-François Blanchet aurait commis des gestes répréhensibles de nature sexuelle.

Cette dénonciation s'inscrit dans un mouvement qui est en train de prendre de l'ampleur au Québec depuis plus d'une semaine. Les médias sociaux sont inondés de témoignages au sujet de personnes connues ou non. 

Parmi les personnalités publiques qui ont été dénoncées et qui ont admis les faits, présenté leurs excuses et annoncé qu'elles se retiraient de la vie publique pour l'instant, on compte notamment Maripier Morin, Yann Perreau, Kevin Parent, le bassiste du groupe Simple Plan David Desrosiers, le rappeur Maybe Watson du groupe Alaclair Ensemble et Bernard Adamus.

Plusieurs se sont indignés par rapport à la façon de dénoncer, en utilisant les médias sociaux plutôt qu'en portant plainte à la police.

Source: Bloc québécois · Crédit Photo: Facebook Yves-François Blanchet