XOXO récolte des critiques cinglantes

Chest-Bras.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Mercredi soir avait lieu la grande première de la téléréalité XOXO. Ce jeudi, c'est donc l'heure de faire les comptes. Hugo Dumas, chroniqueur pour La Presse, dresse un portrait peu ragoûtant de cette supposée nouvelle mouture de la téléréalité moderne. 

Au fond, si vous ne connaissez pas XOXO, en voici le concept:

Chaque semaine, trois conseillers organiseront des événements glamour pour trois équipes de filles célibataires qui aiment le luxe, les sorties et l’extravagance. Durant ces partys mémorables, les candidates essaieront de trouver l’amour avec un grand A avec l'un des cinq gars qui les suivront. Les candidates choisies auront la chance de visiter les quatre coins du globe dans le cadre de l’émission et d’accéder à des festivals ultra-courus comme Tomorrowland, Ultra et Coachella. Entre les fêtes, elles vivront dans d'immenses penthouses luxueux. Pour ce qui est du grand prix, le couple gagnant repartira avec la somme de 100 000 $ et un condo à Miami pour un an.

Au final, l'objectif est de formé LE couple le populaire et en vue du Québec.

L'émission de mercredi avait pour objectif de faire la sélection des filles. Chaque juge (Cary Tauben, Elisabetta Fantone et Olivier Primeau) devait choisir 6 filles qui seraient dans leur équipe respective. 

Les cinq gars ont été présentés dès le début de l'émission, leurs identités étant demeuré secrètes jusqu'à la première. Voici un résumé des candidats, selon Hugo Dumas:

«Mike, 27 ans, gagne sa vie comme un influenceur sur Instagram, où il compte 736 000 abonnés (c’est hyper important, n’oubliez pas). Mike a du « charisse » et les gens pensent qu’il vit en « Califournie ».

Ah oui, Mike pose aussi pour des couvertures de romans Harlequin, des livres qu’il n’ouvre pas, car jamais il ne visite de librairie. Einstein peut dormir en paix.

Manuel, 25 ans, ex-joueur de football et maintenant conseiller financier, a les valeurs à la bonne place (c’est où, ça ?). « Les mères de mes blondes, y m’aiment. Parce que je suis capable d’avoir une conversation sur n’importe quoi », s’est-il vanté.

Simon, barman de 27 ans, définit sa personnalité complexe comme un « sweet mélange entre de l’intensité et de la passion ». Et il tripe sur les livres de croissance personnelle. On lui souhaite de lancer tous ses désirs les plus fous dans l’univers et d’accéder à son pouvoir caché.

Nathan, 20 ans, a été le moins mauvais des cinq. Il dessine et les filles intelligentes l’attirent. Faudra voir s’il en dénichera une parmi les 18 chanceuses.»

Wow.

Ce n'est pas fini. Il en rajoute une couche avec ceci:

«Entre vous, moi et les grosses lunettes d’Olivier Primeau, la nouvelle ère de la téléréalité, amorcée hier soir par XOXO à TVA, ressemble énormément à l’ancienne.

Des gars découpés au couteau, des tatouages qui dévorent les corps, des filles minces au « fort caractère », des discussions saupoudrées de franglais, des doigts griffus et des bulles qui pétillent dans les verres, XOXO ne réinvente pas la formule à succès de l’émission Cupidon, mais la passe au tamis des réseaux sociaux.

Vous ne suscitez pas assez de réactions sur Instagram ? Désolé, mais adios, chica. Trois candidates ont ainsi été renvoyées sèchement, dans un moment cruel qui a provoqué un malaise dans le New City Gas, un immense bar du quartier Griffintown, à Montréal.

Ce que XOXO valorise plus que tout, c’est la quantité d’abonnés sur Instagram, le nombre de vues sur YouTube et le total de mentions « j’aime » sur Facebook. C’est l’amour calculé au temps du numérique, et ce n’est pas toujours joli.»

Pour lire l'article en entier, c'est ici.

Source: La Presse · Crédit Photo: IG XOXO