Vincent Leclerc dit adieu à son Séraphin avec un message plein d'émotion

C'est la fin pour Les pays d'en haut

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'est lundi soir qu'aura lieu la toute dernière édition de l'excellente série Les pays d'en haut, qui tire sa révérence après six saisons exceptionnelles sur les ondes de Radio-Canada. Vincent Leclerc, qui a interprété avec brio le personnage de Séraphin, a tenu à souligner le tout en publiant un long message sur sa page Facebook.

Voici le message plein d'émotion que Vincent Leclerc a publié sur sa page Facebook, lundi matin:

« Ce soir, c'est vraiment la fin. Notre fin.

La fin de NOTRE petit maillon dans l'oeuvre de Claude-Henri Grignon, ayant vu le jour en 1933 avec un premier chapitre: « Un homme et son péché ». (j'ai la chance de posséder un exemplaire de 1970 signé par l'auteur lui-même). Je dis "maillon" parce-que cette oeuvre fleuve se déploit depuis bientôt 90 ans, sous formes de romans, pièces de théâtres, BDs, radio-romans, téléromans, téléséries et films. Et elle continuera certainement à se réinventer bien après notre passage... et c'est très bien ainsi. 

En tout premier lieu, je tiens à remercier Sovimage, Encore Productions et Radio-Canada, grâce à qui j'ai vécu ce qui a été et sera fort probablement le plus beau chapitre de ma carrière... et c'est très bien ainsi. 

Merci à Sylvain Archambault de s'être battu pour moi dès le départ, puis de m'avoir donné des ailes. Tu as créé tout un western québécois : sale, dur, à la fois loufoque et tendre. Bravo. Et merci à Yann Lanouette-Turgeon et Yan England de nous avoir si bien portés par la suite. Merci aussi à Gilles Desjardins d'avoir su réinventer l'univers de Grignon pourtant déjà si riche. Gilles, tu as façonné une oeuvre bien à toi, moderne et forte, dépourvue de toute nostalgie. Merci de nous avoir poussés aussi loin. Quel plaisir de jouer tes mots.

Merci aux membres de notre formidable équipe, dont plusieurs sont avec nous depuis le premier jour. Le cliché tient: une famille. À la fois formidables artisans et magnifiques êtres humains. Famille avec qui je repartirais à la guerre ‪demain matin‬, sans hésitation aucune. Je vais m'ennuyer de vous et notre « camp d'été » à Rawdon. 

Merci à mes collègues comédiens avec qui j'ai vécu de grands moments de jeu et d'amitié. Oh mon dieu que j'ai appris à vos côtés! On ne reverra pas de sitôt une distribution aussi impressionnante au Québec...
et c'est très bien ainsi.

J'ai une pensée toute particulière pour Sarah-Jeanne Labrosse, dont le talent n'a d'égal que sa gentillesse et sa rigueur. On s'est tenu la main pendant 6 ans... apprenant, tout comme nos personnages, à se connaitre, à se comprendre...et à se faire confiance. Merci wife xxxx

Merci aux téléspectateurs de nous avoir si tôt adoptés, défendus même...et encouragés pendant ces 6 belles saisons. J'ai lu à peu près tous vos messages et commentaires. Vous avez été extrêmement généreux avec moi, avec nous. Merci.

J'écris ceci.... et ça me touche plus que je pensais. Quelle chance ça a été.... et quel beau voyage.
Séraphin Poudrier, mon salaud, t'as rocké ma vie.

C'est à la fois beau et difficile de dire au revoir....
et c'est très bien ainsi.
Xxxx »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook Vincent Leclerc · Crédit Photo: Facebook Les Pays d'en haut