Vincent-Guillaume Otis et son frère atteint de déficience intellectuelle réunis à La semaine des 4 Julie

Quel beau moment de télévision!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

On a assisté à un beau moment de télévision, mardi soir, alors que Vincent-Guillaume Otis et son frère Jean-Sébastien Otis ont accordé une entrevue conjointe à Julie Snyder dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle. Le comédien, qui incarne avec brio le personnage de Patrick Bissonnette dans la série policière District 31 est l'un des porte-paroles de l'événement, lui dont le frère Jean-Sébastien est atteint de déficience intellectuelle.

« L'amour de mon frère, m'a donné l'impulsion de m'impliquer, mais m'a aussi donné un devoir. Je dis souvent que j'ai attendu de pouvoir avoir assez de «popularité» pour pouvoir chapeauter une cause et dans ma tête et mon coeur, ça a toujours été celle-là que je voulais chapeauter. »

Le comédien a joué un déficient intellectuel il y a quelques années dans le film Babine et il a raconté qu'il n'a pas voulu que le réalisateur Luc Picard sache que son frère avait une déficience intellectuelle avant d'avoir été choisi pour le rôle.

« J'ai tout fait le processus d'entrevue assez long et assez complexe. Je ne voulais pas me servir de ça, je voulais qu'il me choisisse pour mes talents d'acteur avant tout et je lui ai juste dit une fois qu'il m'a choisi. Mais le fait d'avoir un frère déficient ça m'a aidé à jouer le rôle de Babine, absolument. Je pense que j'ai eu ce rôle-là grâce à lui parce que j'ai eu la chance de côtoyer mon frère et plein de gens qui vivent avec des déficiences intellectuelles. Donc pour ce rôle-là j'ai pigé un peu dans tout ce que j'avais vécu sans trop le savoir. »

Il y a quelques semaines, une intrigue de District 31 a particulièrement touché Vincent-Guillaume Otis alors qu'on a vu une jeune femme décider de tuer sa soeur atteinte de trisomie pour alléger ses souffrances. Il s'agit bien sûr d'une fiction, mais le comédien a tenu à rappeler que cette détresse existe et qu'il y a des ressources en place pour aider les gens aux prises avec ce genre de situation.

« S'il y a des gens qui vivent de la détresse, la Société québécoise de la déficience intellectuelle existe et donne des ressources. Il y a des gens qui peuvent aider à disperser le nuage. »

On a par la suite assisté à un très beau moment de télévision alors que Jean-Sébastien, le frère de Vincent-Guillaume est venu le rejoindre sur le plateau, ce qui nous a permis de constater la chimie qui existe entre les deux.

On a appris que Jean-Sébastien travaille actuellement au Cégep Limoilou comme employé ménager. Julie Snyder nous a également révélé que Jean-Sébastien était beaucoup plus stable en amour que son frère, durant leur jeunesse. 

« Je vais te dire bien honnêtement Julie, j'ai eu plus de blondes que lui. »

Voici un extrait de l'entrevue qui a été publié sur la page Facebook de La semaine des 4 Julie:

Source: La semaine des 4 Julie · Crédit Photo: La semaine des 4 Julie