Une collègue de «Salut Bonjour» vit l'enfer, Pénélope McQuade lance un cri du coeur

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,090 2.1k Partages

«Cette histoire d’amour incroyable, qui touche une ancienne collègue du temps où j’animais Salut Bonjour week-end, me brise le coeur. Et si vous ajoutiez un cadeau pour elle, son bébé et son amoureux atteint du cancer sous l’arbre cette année?»

«Le cancer vient de frapper Philip. Il se bat, avec Marie-Noëlle et leur fils Sydney à ses côté. Mais il a besoin de nous.

Voici leur histoire.

lls se sont connus à l'école secondaire. Chacun a fait sa vie de son côté. Puis, il y a 2 ans, Philip et Marie-Noëlle se sont retrouvés grâce à Facebook. Une demande d'amitié, beaucoup de textos et des heures de conversation Facetime plus tard, entre les deux, ça clique. Fort.

Mais géographiquement parlant, c'est disons, un peu compliqué. Philip vit maintenant en Australie, Marie-Noëlle à Montréal. Pourquoi pas un séjour au Québec pour Noël? C'est si beau un Noël blanc ;-) Le coeur rempli de belles espérances, ils font des X sur le calendrier. On parle de beaucoup de X ici.

C'est une Marie-Noëlle au bord de la crise d'apoplexie qui attend Philip à l'aéroport. Les retouvailles "en vrai" se passent bien, vraiment bien. Même si le temps est compté, ils en ont bien assez pour comprendre qu'ils ont envie de faire un bout de chemin ensemble. Malgré la distance, malgré l'ennui, ils ont envie d'y croire.

Six mois plus tard (vive Facetime!), c'est Marie qui débarque en Australie, le coeur en liesse. Un mois collés à Sydney. Ils se séparent avec la promesse de se retrouver, sur un continent ou un autre, pour vivre ensemble. Tout le temps.

À son retour au Québec, une grosse surprise. Dans le ventre de Marie, il pousse un mini. Sa crevette. La crevette de l'amour. Philip est loin mais il est là. À la première échographie, le médecin accepte qu'on fasse un appel vidéo. Je vous jure que l'amour ça passe à travers un écran.

Avec une tonne de courage, ils vivent une grossesse loin l'un de l'autre. Pas facile mais y a pire dans la vie. Et y a surtout un plan. Un beau plan de vie plein de bonheur. Retour de Philip avant l'accouchement, accouchement (c'est un garçon, c'est Sydney son nom), se remettre de l'accouchement, congé de maternité sous le ciel australien et retour de la petite famille au Québec, pour longtemps.

Et le plan fonctionne. Jusqu'au 19 octobre. Philip apprend cette journée là qu'il a le cancer. La leucémie aiguë myéloblastique (LAM). Chienne de vie.

À partir de là c'est l'enfer. S'il ne reçoit pas de traitement, il reste trois semaines à vivre à Philip. Ça va vite. Il est hospitalisé et débute rapidement la chimio. Marie est seule à l'autre bout du monde pour faire face à tout ça. Et les médecins sont formels; aucun retour au Québec possible. Comme Philip n'a plus de système immunitaire, la moindre infection pourrait le tuer. Là il vient de terminer son deuxième traitement de chimio et il y en aura d'autres. Une greffe de möelle osseuse est également envisagée. On parle de plusieurs mois à se battre pour sa vie.

Évidemment c'est impossible pour lui de retourner travailler. Et Marie a terminé son congé de maternité. La mère et les frères de Philip sont arrivés en renfort. L'aide est précieuse, nécéssaire. Ils ont beaucoup d'amis. Ils sont aimés et bien entourés.

Mais ça ne suffit pas. Les factures sont là et les obligations aussi. Pour les prochains mois, Philip, Marie et Sydney ont besoin de notre soutien monétaire. Pas facile pour eux de demander. On pense jamais en arriver là dans la vie. Ça fait pas partie du plan. Mettez vous à leur place. Et surtout, donnez ce que vous pouvez.»

CLIQUEZ ICI POUR LES AIDER!

Partager sur Facebook
2,090 2.1k Partages

Source: Facebook de Pénélope McQuade · Crédit Photo: Facebook de Pénélope McQuade