Un acteur et réalisateur québécois arrêté pour une série d'actes à caractère sexuel

Une histoire troublante

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
27 27 Partages

Nouvelle troublante dans le milieu culturel au Québec, on apprend que Mathieu Parenteau-Vallée, comédien, réalisateur et propriétaire du magazine Star Culturel, a été arrêté et fait face à deux chefs d'accusation d'agression sexuelle et un chef de contact sexuel sur une enfant de moins de seize ans. Le suspect, qu'on a notamment pu voir dans Yamaska et 30 vies au cours des dernières année, préparait son film La chute de l'intimidation, alors que les tournages devaient commencer le 7 juin, à Sorel-Tracy.

Voici le communiqué qui a été émis, mercredi, par la Sûreté du Québec:

« Les enquêteurs du poste de la MRC de Pierre-De Saurel, en collaboration avec le Service de Police de Trois-Rivières, ont mené une enquête relativement à une série d’actes à caractère sexuel permettant de procéder, ce matin, à l’arrestation d’un homme de 28 ans, de Saint-Joseph-de-Sorel.

Mathieu Parenteau-Vallée comparaîtra aujourd’hui au Palais de justice de Sorel-Tracy pour faire face à deux chefs d’accusation d’agression sexuelle et à un chef de contact sexuel sur une enfant de moins de seize ans. Les infractions ont été commises entre les mois de mars 2018 et janvier 2019 à Trois-Rivières et à Sorel-Tracy.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

La Sûreté du Québec rappelle qu’en tout temps, le public peut transmettre des informations de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264. »

L'homme de 28 ans a été arrêté mercredi et la couronne s'est opposée à sa remise en liberté. Il demeure donc détenu au moins jusqu'à vendredi. Les faits reprochés auraient au lieu en mars 2018 contre une plaignante adulte à Sorel-Tracy et en février 2019 à Trois-Rivières et Sorel-Tracy contre une plaignante mineure.

Partager sur Facebook
27 27 Partages

Source: Sûreté du Québec
Crédit Photo: Ayoye