TVA Sports est officiellement bloqué pour tous les abonnés de Bell

Ce n'était pas du bluff!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,312 2.3k Partages

Ce n'était pas du bluff! TVA Sports est officiellement bloqué pour tous les abonnés de Bell depuis 19h, mercredi. Bien entendu, c'est le moment qui coïncide avec le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Voici ce que le journaliste de Radio-Canada Antoine Deshaies a publié sur son compte Twitter, mercredi dès 19h.

Chez les abonnés de Bell qui sont abonnés à TVA Sports, on peut lire le message suivant: « Québécor, propriétaire de Vidéotron et de TVA, refuse l'accès à sa chaîne TVA Sports aux clients de Bell Télé. Cette mesure est illégale.

Bell offre temporairement aux abonnés de TVA Sports les chaînes Sportsnet, Sportsnet One et Sportsnet 360 sans frais supplémentaires pour leur permettre de regarder les séries éliminatoires de la LNH. »

Plus tôt mercredi, le Conseil de la radiodiffusion et et des télécommunications canadiennes (CRTC) avait envoyé une lettre aux deux entreprises qui se livrent une guerre commerciale pour tenter de calmer le jeu. 

«Le CRTC envoie une lettre à Bell et à Québecor leur rappelant qu’ils doivent en tout temps respecter leurs obligations en matière de radiodiffusion à l'égard de leurs abonnés. Le CRTC est prêt à utiliser les moyens à sa disposition pour appliquer ses règlements afin de protéger l'intérêt public », peut-on lire sur le compte Twitter du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.

Voici un extrait de la lettre en question:

Le Conseil a déterminé  que Bell et Québecor sont engagées dans un tel différend et qu’alors, la règle du statu quo s’applique. Par conséquent, Bell et Québecor sont tenues de fournir leurs services respectifs à l’autre partie, et sont tenues de distribuer ces services, aux mêmes tarifs et selon les mêmes modalités qu’avant le différend, jusqu’à ce que les parties règlent leur différend ou que le Conseil rende une décision concernant cette question non réglée. Le fait de retirer les signaux ou d'interférer de quelque façon que ce soit avec ceux-ci, par l’une au l’autre des parties, de manière à empêcher les Canadiens de profiter de la programmation équivaudrait à modifier les modalités d’acheminement. Le Conseil avise également les parties qu'il est prêt à utiliser les moyens à sa disposition pour appliquer sa réglementation, notamment en tenant une audience accélérée pour rendre une ordonnance en vertu de l'article 12 de la Loi sur la radiodiffusion.

Partager sur Facebook
2,312 2.3k Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Twitter