Sophie Durocher s'en prend aux fans d'Éric Salvail qui continuent de le défendre

Elle ne comprend vraiment pas

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,666 1.7k Partages

Éric Salvail est revenu en plein coeur de l'actualité, mardi, alors que la victime alléguée dont la plainte a mené à des accusations criminelles a décidé de sortir de l'ombre. Celui qui était jusque-là connu uniquement sous l'appellation «D.D.» a finalement décidé de révéler sa véritable identité et il s'agit de Donald Duguay, qui affirme que l'ancien animateur vedette l'a harcelé, séquestré et agressé sexuellement alors qu'ils étaient l'un comme l'autre employés au service de messagerie et de courrier chez Radio-Canada, en 1993.

Comme toujours, dès que le nom d'Éric Salvail revient à l'avant-scène de l'actualité, les commentaires sont extrêmement nombreux et polarisés. Si plusieurs sont convaincus que Salvail est coupable et affirment qu'il ne devrait plus jamais pouvoir revenir dans l'espace médiatique québécois, d'autres le défendent bec et ongle et croient dur comme fer que les allégations de Donald Duguay ne sont qu'une invention pour tenter de faire de l'argent sur son dos.

Le phénomène a inspiré la chroniqueuse du Journal de Montréal Sophie Durocher qui s'étonne une fois de plus de l'empressement de certains à défendre Salvail coûte que coûte. Elle compare d'ailleurs le phénomène à celui de Michael Jackson, que plusieurs continuent de défendre malgré les révélations récentes à son endroit.

Voici un extrait de la chronique de Sophie Durocher, qu'on vous suggère fortement de lire en intégralité sur le site du Journal de Montréal:

« Éric Salvail bénéficie bien sûr de la présomption d’innocence. Ce n’est qu’au moment du procès pour agression sexuelle, harcèlement et séquestration que la justice pourra faire toute la lumière sur cette affaire­­­. Et ni vous ni moi n’étions présents au moment des faits allégués en 1993.

Alors si personne ne sait à ce stade-ci, hors de tout doute, si Éric Salvail a posé ou non ces gestes, pourquoi ses admirateurs s’obstinent-ils à déverser leur haine sur la seule présumée victime, dont la plainte a été retenue par le DPCP ?

Eux, ils savent ? Eux, ils ont accès à de l’information privilégiée qui leur permet d’innocenter leur idole sans autre forme de procès ?

Je répète ce que j’ai écrit à propos de Michael Jackson : « Déclarer quelqu’un innocent juste parce qu’on l’aime, c’est aussi stupide que de déclarer quelqu’un coupable juste parce qu’on ne l’aime pas ».

Elle rapporte aussi les commentaires de Donald Duguay qui affirme avoir reçu de très nombreux messages de haine de la part des fans d'Éric Salvail:

« Je deviens le point focal de la haine, pour ceux qui veulent défendre Salvail. Mais je n’ai rien à voir dans sa chute directe. Il a provoqué sa chute lui-même.  Peut-être que certaines personnes sont fâchées parce que ma cause l’empêche de revenir. Mais je me dis : est-ce qu’on est socialement au point où on est prêt à endurer quelqu’un qui a du talent (et monsieur Salvail avait du talent comme animateur), même s’il est un agresseur social ? »

Il est vrai que la question est pertinente.

Partager sur Facebook
1,666 1.7k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Twitter Éric Salvail