Safia Nolin est en colère contre une journaliste du journal Le Devoir

Elle ne la trouve pas drôle du tout!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La journaliste Josée Blanchette s'attendait sûrement à provoquer plusieurs réactions avec son texte publié hier, intitulé "L'éléphant dans la pièce", un texte qui se penche sur le fléau qu'est l'obésité pour la santé public... et le plus récent clip de Safia Nolin.

Elle ne s'attendait sûrement pas, par contre, à recevoir le déluge de critiques qu'elle reçoit depuis hier.

Dénonçant le fait que certains médecins n'osent même plus aborder l'obésité avec leurs patients tellement ils ont peur d'être taxé de "grossophobie", Josée Blanchette n'a pas mis de gant blanc pour aborder le sujet dans Le Devoir.

"Oui, oui, j’ai vu le clip de Safia Nolin", écrit-elle d'emblée. "Ce qui me frappe ? Il est désormais plus tabou d’être grosse que lesbienne. D’où le doigt d’honneur bien senti d’une Safia nue et alanguie, l’air aussi bête que la pieuvre qui lui sert d’accessoire de plage. Moi, avant que vous me fassiez poser nue avec une pieuvre, il va pleuvoir des méduses. J’admire le courage de ces femmes dans ce geste d’art politique, même si le tableau demeure lourd dans son ensemble. Les voluptueuses de Bouguereau ont l’air anorexiques et guillerettes tout à coup."

Pour son article, la journaliste s'est entretenu avec deux spécialistes de la santé qui s'inquiètent du fait qu'il est devenu tabou de critiquer l'obésité.

"Ils prescrivent des médicaments pour le diabète et se taisent", dénonce la journaliste, des propos corroborés par le physiothérapeute Denis Fortier. "On normalise le phénomène. Et on prend soin de notre corps comme on prend soin de notre planète", se désole-t-il.

Des réactions de colère sur les réseaux sociaux

Évidemment, Safia Nolin n'a pas apprécié du tout la chronique de Josée Blanchette. Sur Twitter, elle a écrit un message qui résume bien son état d'esprit.

"Encore une fois, l'expérience de vouloir être moi-même dans cette société vient avec un lot de marde", écrit la chanteuse. "C'est fucking désespérant pour la femme de 27 ans que je suis de constater ça."

Sur la page Facebook du Devoir, sous l'article de Josée Blanchette, une internaute bien connue dans le milieu de la mode s'indigne.

"Ce qui est pas assez tabou c'est d'utiliser son statut pour dénigrer des personnes avec un dédain particulier pour les personnes tailles plus", écrit-elle. "Et mon doux comment dire que le titre de l'article a aucune classe."

Pour ceux qui n'auraient toujours pas vu le clip controversé de la chanteuse, le voici ci-dessous.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Devoir · Crédit Photo: Instagram