RUMEUR: Hugo Dumas rapporte que Anyck et Marie-Ève de Si on s'aimait se sont fréquenté après les tournages

Oh..!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Voilà déjà presqu'une semaine que la saison de Si on s'aimait est terminée, mais l'émission de docu-réalité fait encore énormément parler d'elle. Mardi matin, c'est le chroniqueur télé de La Presse Hugo Dumas qui y va de quelques révélations croustillantes sur l'émission qui a passionné le public québécois, ce printemps.

D'abord, mettons une chose au clair: malgré les commentaires faits par Émily Bégin il y a quelques semaines, aucun couple formé durant l'émission n'est encore ensemble aujourd'hui. Le duo formé de Marie-Ève et Jonathan - après des débuts franchement prometteurs - a implosé sous nos yeux et il était clair depuis plusieurs semaines déjà que ces deux-là n'étaient tout simplement pas faits pour être ensemble.

Jennifer et Rémi ont probablement réussi à bâtir une amitié durable et c'est clair qu'ils ont tous les deux réussi à progresser énormément grâce à la démarche avec la psychologue et sexologue Louise Sigouin. Mais il n'y a même pas eu l'ombre d'un petit rapprochement amoureux ou intime entre eux.

Il ne restait donc que Fanny et Anyck, mais la confirmation est venue il y a quelques jours sur la page Facebook de Fanny: elle a décidé de mettre un terme à leur relation après les tournages. Pourquoi? La belle Fanny est demeurée vague sur les raisons, mais elle a laissé tomber ces quelques phrases qui en disent long: 

« Après l’aventure, j’ai mis fin à la relation avec Anyck parce que j’étais confrontée dans mes valeurs primordiales et il m’était impossible d’envisager une relation à long terme. Par respect pour Anyck et surtout pour ses filles que j’adore, je n’expliquerai pas davantage les détails entourant cette séparation.»

Hugo Dumas révèle une information croustillante qui en surprendra plus d'un: Anyck aurait fréquenté Marie-Ève l'été dernier. Voici un extrait de sa chronique que l'on vous suggère fortement de lire en intégralité sur le site de La Presse:

« Aussi, selon mes espions, Marie-Ève et Anyck – ta-dam, revirement ! – se sont fréquentés en juillet et en août 2019. J’ai joint les deux célibataires à propos de cette idylle, et Marie-Ève n’a pas voulu commenter, tandis qu’Anyck a nié cette information. »

Et voici une publication faite sur Twitter, mardi matin, par Hugo Dumas:

« Aucun couple de Si on s'aimait n'a survécu après les tournages de l'émission et Anyck et Marie-Ève se sont même fréquentés l'été dernier! »

Voici le long message que Fanny a publié sur sa page Facebook, la semaine dernière, pour faire le bilan de son aventure à Si on s'aimait:

« Si on s’aimait est maintenant terminé. Comme vous, j’écoute les émissions et je lis les commentaires sur les réseaux sociaux. Dans un premier temps, j’ai décidé de me faire particulièrement discrète. En aucun cas je n’ai été obligée par la production à faire des trucs ou à rester contre mon gré. Jusqu’à la fin des tournages, je me suis engagée et je suis allée jusqu’au bout comme tout ce que j’entreprends généralement. J’ai surtout opté pour la discrétion afin de prendre soin de moi et des gens que j’aime, dont ma famille et mes filles. Tout au long de la diffusion, mes proches et moi avons lu les commentaires. Même s’il y a eu des remarques très souvent virulentes et sans nuance, j’y ai tout de même trouvé beaucoup de positifs et ainsi appris du jugement et de la perception des gens. Cela a été une grande leçon pour mes filles: toujours faire attention à ce qu’on écrit.

Quelle belle aventure humaine et enrichissante! Cette expérience m’a littéralement permis de sortir de ma zone de confort. Vivre le début d’une relation amoureuse expose toute notre vulnérabilité, imaginez le faire sous l’œil de la caméra. Entreprendre une thérapie dans le but d’identifier ses failles expose encore plus notre vulnérabilité, imaginez le faire sous l’œil de la caméra!

Dans cette émission, j’ai décidé de laisser tomber toutes mes barrières et de m’ouvrir complètement; j’y suis allée sans retenue en exposant le plus beau de moi, mais aussi ma partie d’ombre. Une partie plus sombre que nous avons tous et qui réagit dès que nous sommes bousculés dans nos valeurs, nos craintes et nos blessures. Cette partie d’ombre qui prend racine dans l’éducation reçue, dans les modèles et aussi dans les expériences vécues. Bref je n’ai aucun regret et suis très fière d'être restée authentique.

Cette expérience m’a permis d’évoluer comme être humain parce qu’elle m’a permis de voir cette fameuse partie d’ombre et de constater quand et pourquoi elle se déploie. C’est une chance inouïe que j’ai eue, grâce à l’émission, de voir mes comportements, ma façon d’interagir avec les autres, mes qualités humaines, mais surtout mes défauts que je révèle moi-même dans l’émission en toute humilité. Après tout, si j’ai sauté dans cette aventure, c’était avec l’objectif de devenir une meilleure personne comme amoureuse bien évidemment, mais aussi comme maman, comme amie, comme collègue de travail. À l’écoute des émissions, j’ai réalisé que je «taquinais beaucoup»; je le savais, mais pas autant. Hihihi Plusieurs fois, tout au long de l’émission, je réagis fortement et on comprend peu, voire, pas mes réactions. Sachez que je réagissais promptement à des situations qui venaient de survenir parfois. J’ai réagi à des situations que je considérais inacceptables dans un couple, et que je considère encore inacceptable d’ailleurs. Présence de caméras ou pas, quand je considère le respect n’est pas présent, j’ai tendance à m’injurier. Ces paroles comportements m’ont parfois bousculée dans mes valeurs et je ne pouvais manifester ma grande insatisfaction.

Mes réactions étaient très souvent incompréhensibles parce qu’après tout, pour comprendre les réactions émotives des gens, il est essentiel de comprendre ce qui les a causées. Je suis très lucide et je comprends que plusieurs choix doivent se faire dans la structure d’une émission étant donné que nous filmons des heures et des heures et que toutes les conversations ne se retrouvent pas à l’écran et que certains événements se sont produits hors-caméra.

Autrement dit faites vous confiance écouter votre petite voix intérieure, votre ressenti il ne se trompe jamais.

Après l’aventure, j’ai mis fin à la relation avec Anyck parce que j’étais confrontée dans mes valeurs primordiales et il m’était impossible d’envisager une relation à long terme. Par respect pour Anyck et surtout pour ses filles que j’adore, je n’expliquerai pas davantage les détails entourant cette séparation. Je vous remercie pour votre compréhension.

Pour terminer, je remercie tous les membres de l’équipe de production qui nous ont entourés. Ce fut un réel plaisir de faire votre connaissance et de vous côtoyer quotidiennement. Se mettre à nu de cette façon est immensément vertigineux. Se mettre à nu de cette façon en acceptant de baisser les armes et même de laisser tomber toutes les carapaces qui nous permettent de nous protéger est déstabilisant, voire terrifiant. J’ai réussi à me mettre ainsi à nu parce que vous étiez des humains respectueux et sans jugement. Grâce à vous, cette expérience s’est avérée plus que positive. Merci aussi à Anyck.et Jean-Philippe. Toute relation nous permet d’apprendre sur nous, sur les limites qu’on ne veut pas franchir en couple, sur les valeurs que l’on juge essentielles de partager avec l’autre, sur ce qu’on apprécie chez l’autre… Et pour finir, un immense merci à Louise Sigouin qui a éveillé davantage mes consciences. Elle a su cibler mes failles, elle y a fait une brèche pour tranquillement laisser entrer la lumière parce qu’après tout, devenir une meilleure personne et une personne plus heureuse est un cheminement de tous les instants et grâce à Louise, j’ai plus d’outils pour y parvenir. Merci pour vos confidences et vos beaux mots. Votre compassion m'a beaucoup touchée. J'apprécie le tous à sa juste valeur. Et si j’ai pu aider quelqu'un, avec cette émission, à avoir des prises de conscience ou aider ne serait-ce qu'une seule personne: mission accomplie. Tout cela partait du coeur et de bonnes intentions. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Si on s'aimait