Richard Latendresse réagit finalement, après la diffusion d'une séquence virale controversée

Il n'est pas content du tout!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Richard Latendresse a réagi, mardi en début d'après-midi, après la diffusion d'une séquence tirée du TVA Nouvelles de 22 heures dans laquelle plusieurs internautes ont cru percevoir des propos racistes. Dans l'extrait, on entend le correspondant parlementaire à Washington de TVA Nouvelles parler de l'histoire de Rayshard Brooks, un américain noir qui a perdu la vie dans les derniers jours, donnant un nouveau souffle aux manifestations anti-racisme qui secouent les États-Unis.

On entend Latendresse dire: « C'est ça, c'est Rayshard Brooks, un autre cas tragique. Un ind...un noir. Il y a une ambiguïté là, l'homme est en train de se sauver, il se retourne, il a un pistolet Taser dans les mains. Qu'est-ce que font les policiers? Au lieu de le laisser aller, on l'abat. »

Sur les médias sociaux, plusieurs ont affirmé que Latendresse allait plutôt dire le mot en «n» avant de se raviser. Mais en écoutant l'extrait attentivement, on réalise que Latendresse allait bel et bien dire «individu».

Devant le tollé suscité par la séquence, Richard Latendresse a tenu à rectifier les faits et il n'était visiblement pas content du tout que certains lui prêtent des intentions qu'il n'a jamais eues.

Voici la série de Tweets que le journaliste de TVA Nouvelles a publiée, mardi:

« IMPORTANTE CLARIFICATION : J’ai vu passer un extrait de mon intervention au TVA Nouvelles 22h où on m’attribue un mot que je n’ai JAMAIS dit.
C’est inacceptable de me prêter des intentions.

Comme vous le constaterez en écoutant attentivement, j’allais dire le mot « individu ». J’ai dit « un ind… » que j’ai corrigé pour le mot « noir » afin d’être plus précis dans ma description de la victime.

Quiconque me connaît et a suivi ma carrière sait que j’ai toujours été sensible au contexte dans lequel j’ai réalisé mon travail.
C’est tout particulièrement le cas en ces temps difficiles, ici aux États-Unis. »

Voici la séquence en question qui fait le tour du Web depuis mardi matin:

Georges Laraque est l'un de ceux qui ont été particulièrement choqués par la vidéo, allant même jusqu'à demander le congédiement du journaliste. Voici le tweet qu'il a publié:

« Je m’attends à ce que TVA le congédie aujourd’hui! »

On a vraiment l'impression que tout cela n'est qu'un malheureux malentendu et une autre preuve que le travail des journalistes qui doivent intervenir en direct devant des centaines de milliers de téléspectateurs est extrêmement périlleux.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter Richard Latendresse · Crédit Photo: YouTube