Ricardo demande un prêt de 2 millions$ au gouvernement québécois

L'entreprise est à la croisée des chemins!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On vous rapportait la semaine dernière les propos de Ricardo Larrivée, qui disait avoir connu une année financière plus difficile en raison des pertes de revenus publicitaires de son site web, qui voit les Facebook et Google de ce monde lui faire très mal...

Et bien on apprend aujourd'hui via TVA Nouvelles que le chef vedette aurait approché le gouvernement québécois pour obtenir un prêt de 2 M$ pour refaire le site web et l’application de son empire culinaire.  

Sa femme Brigitte Coutu qui agit à titre de lobbysite, explique dans son mandat officiel que« ce financement servira à du développement technologique et de l’embauche de personnel ».

L'entreprise Ricardo compte environ 200 employés et comprend plusieurs magazines, site web, livres, émissions de télé, boutiques, accessoires de cuisine, cafés-restaurants, comptoirs de prêt-à-manger et produits alimentaires.

"Ce n’est pas la première fois que Ricardo Larrivée et Brigitte Coutu demandent de l’argent public. Le couple a déjà reçu une aide financière de 584 366 $ de Patrimoine Canada pour soutenir ses activités. Cette fois, Ricardo Media sollicite Investissement Québec (IQ) et le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) « pour un projet numérique, technologique et innovant visant à simplifier le quotidien des Québécois ». Refonte du site internet, développement d’une application, embauche de personnel... la PME de Saint-Lambert estime avoir besoin d’une participation financière de 2 M$ du gouvernement pour son projet numérique." -TVA Nouvelles

Dans une entrevue accordée au magazine VOIR, Ricardo Larrivée avait expliqué en détails les défis auxquels faisait présentement face son entreprise.

"On a perdu à peu près 45% de nos revenus médias en deux ans, à cause de Facebook, Google, Apple et Amazon. Jamais j’ai reçu autant de prix, mais jamais ça a été aussi difficile, jamais on a été autant en péril. Si y’avait pas les sauces Ricardo dans les IGA, ça serait déjà fermé… On doit donc diversifier nos sources de revenus car on ne peut plus dépendre juste des médias. En ce moment, on est 50% média et 50% commercial (restaurants, accessoires de cuisine, produits alimentaires…), mais éventuellement le média va représenter 10% – et faut pas que ce soit plus, car je ne vois pas d’autres solutions à court terme. (...) On a environ 800 000 Français sur notre site par mois, et ça augmente tout le temps. Au Québec, ça peut pas augmenter – tous ceux qui ont envie de cuisiner y sont déjà. La réalité est que notre marché ne peut grandir qu’à l’extérieur du Québec, au Canada anglais et en Europe francophone. Les États-Unis, j’y mets pas beaucoup d’efforts ; je suis plus français qu’américain." -Ricardo Larrivée, magazine VOIR

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Instagram