Renée Martel fait de nouvelles touchantes confessions sur son cancer

De nouveaux détails bouleversants!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Renée Martel a connu une carrière pleine de succès depuis toujours. Elle a commencé à être sur la scène alors qu'elle n'avait que cinq ans. Et aujourd'hui, à 71 ans, elle continue d'être l'une des personnalités publiques préférées du public québécois. Sur le plan personnel, celle qui est considérée comme la reine du country, a vécu plusieurs épreuves dans les dernières années, avec la perte de ses deux parents, des séparations particulièrement difficiles et un cancer qu'elle a vaincu.

En entrevue avec le magazine La Semaine, Renée Martel s'est confiée sur plusieurs sujets, dont la façon dont elle a surmonté le cancer. Voici quelques extraits de cette excellente entrevue, qu'on vous suggère fortement de lire en intégralité dans la plus récente édition du magazine La Semaine.

«Même dans les moments les plus difficiles, je traversais ma journée sans penser au lendemain. Lorsque j'ai eu le cancer, j'avais un moral d'acier malgré les traitements de chimiothérapie. je savais quel genre de journée m'attendait, mais je n'avais pas le choix, alors je la traversais. J'avais demandé à mon père de m'aider à m'en sortir. Je me suis dit que, si je m'en sortais, j'allais changer des choses. J'avais dressé une liste de ce que voulais et de ce que je ne voulais plus. [...] Après ma chimio, mes priorités ont changé: moi, ma santé, mes enfants, mes petits enfants et quelques amis. Depuis, ma vie est centrée sur l'essentiel. Je ne me sens pas coupable. Je suis fière de moi, je suis fière de ma carrière et je mène ma vie comme je l'entends, ce que je ne faisais pas avant.»

Dans une entrevue accordée au Journal de Montréal en 2015, elle affirmait: «Avant, j’étais insouciante. Mais aujourd’hui je prends la vie beaucoup plus au sérieux parce que je sais à quel point elle tient par un fil. Elle est fragile. Tu es là aujourd’hui, mais tu ne sais pas si tu seras là demain. [...] Même si j’étais à genoux à pleurer et à regretter ce que j’ai fait par le passé, ça ne changera rien à ce qui est arrivé, dit-elle. Donc je n’ai plus de regrets. Par contre, j’ai fait quelque chose pour changer ma vie: j’ai décidé que je serais heureuse. J’ai réalisé une chose: tout le monde peut être heureux si tu décides de l’être.»

Le deuil a toujours été quelque chose de difficile pour Renée Martel qui ne s'est toujours pas remise du décès de ses parents.

«Ça fait 19 ans que mon père est parti, et je n'ai pas terminé mon deuil. Et je n'essaie pas d'y parvenir. Est-ce qu'un deuil finit un jour? Je l'ignore. Il faut surtout s'habituer à vivre avec l'absence, et ça, c'est terriblement difficile. Ma mère est décédée il y a trois ans et je ne m'en suis pas encore remise. Nous étions très proches, elle et moi. Je me suis beaucoup occupée d'elle. Elle n'avait jamais été malade. En un mois et demi, elle était morte. Je lui parle tous les jours. Ça m'aide beaucoup. Elle m'écoute plus que lorsqu'elle était vivante... (rires) Je sais que mon père m'entend aussi.»

Pour se faire plaisir, voici l'une des plus belles chansons de la grande carrière de Renée Martel:

Source: La Semaine · Crédit Photo: Facebook