Procès d'Éric Lapointe: le moment de vérité approche à grands pas

Une histoire qui devrait être réglée cette année

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Cet automne, le monde du showbiz québécois a été plongé en plein désarroi alors que le rockeur chéri de la province, Éric Lapointe, a été accusé de violence conjugale.

Celui qui a abandonné son siège de coach à La Voix dans la foulée des événements n'aura pas à patienter très longtemps pour savoir ce qui l'attend puisqu'il connaîtra la date de son procès dans les prochaines semaines.

Ce matin, dans le Journal de Montréal, on pouvait d'ailleurs apprendre que selon toute vraisemblance, le procès d'Éric Lapointe ne devrait pas s'étirer.

"Le chanteur Éric Lapointe a perdu son siège à La Voix en octobre, pour prendre plutôt le banc des accusés à la Cour municipale de Montréal. À la suite d’une fête d’anniversaire bien arrosée, le rocker quinquagénaire se serait chicané avec une femme, pour ensuite commettre des voies de fait sur elle. La date de son procès sera connue en janvier. Tout porte à croire que son sort sera tranché dans l’année." -Journal de Montréal

Une soirée qui tourne très mal

Selon ce que l'on sait du dossier jusqu'à maintenant, les actes reprochés à Lapointe seraient survenus après une soirée bien arrosée à l'automne dernier.

"Le 30 septembre, le chanteur serait rentré à la maison au petit matin après un party d’anniversaire pour ses 50 ans, fortement intoxiqué et en compagnie d’une autre dame que la victime alléguée" pouvait-on lire dans les journaux en octobre dernier.

C'est à ce moment qu'une grosse chicane aurait éclaté à la résidence du chanteur entre lui et sa conjointe. C'est durant cette chicane que Lapointe se serait livré à des voies de fait sur sa femme.

Son arrestation serait survenue le soir même et il a ensuite été relâché sous promesse de comparaître...

À noter que le chanteur est accusé par voie sommaire et non criminelle, ce qui veut donc dire qu'en cas de déclaration de culpabilité, sa peine sera moins sévère que s'il est reconnu coupable par voie criminelle.

Des réactions sévères et instantannées

Sur les réseaux sociaux, les internautes s'entredéchirent. 

Comment devrait-on traiter cette nouvelle? Devrait-on laisser le bénéfice du doute à l'accusé jusqu'à ce qu'il soit reconnu coupable ou devrait-on plutôt tout de suite l'écarter de la vie publique?... Une chose est certaine, on n'a pas fini d'entendre parler de cette histoire!

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Instagram