Nouvelle déclaration choc de François Lambert sur l'épicerie à 75$

Haute gastronomie pour 75$

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Dans la foulée de la campagne électorale, Philippe Couillard a fait valoir qu'il était largement possible pour une famille d'un adulte, avec deux adolescents, de faire l'épicerie pour 75$. À l'heure actuelle, plusieurs internautes et personnalités connues ont renchérit qu'il était complètement irréaliste de croire qu'un tel montant était possible, si l'on souhaitait se nourrir adéquatement.

Au mois de mars dernier, l’homme d’affaires, François Lambert, avait affirmé sur Facebook qu’il réussissait à se nourrir, avec ses deux ados, pour moins de 75 $/semaine. Il a alors été la cible de nombreuses critiques d’internautes et même avant que le sujet ne refasse surface la semaine dernière lorsque la question a été posée au chef du Parti libéral Philippe Couillard, François Lambert a dit qu’on lui en parlait toujours aussi souvent.

François a d'ailleurs fait affichage de sa facture d'épicerie, récemment, tentant une fois de plus de prouver qu'il était possible de très bien manger tout en économisant. Il mentionne aussi qu'il ne court pas les spéciaux, mais qu'il les préfère s'il tombe dessus durant son épicerie. Il déclare qu'il aime faire à manger et que c'est ce qui lui permet d'y arriver. 

À l'émission de Denis Lévesque, mercredi, il a réitéré:

«Les gens vont me dire: "T’es riche et tu manges comme un pauvre." Non, je suis riche, c’est vrai, je ne peux pas le nier. Je fais l’épicerie comme un pauvre et je remange comme un riche parce que je sais cuisiner»

«Ma mère m’a inculqué le plaisir de cuisiner. On ne vivait pas pauvrement. On mangeait à notre faim, parce qu’on savait cuisiner»

Selon les dires de son fils, il réussirait à faire de la haute gastronomie, même avec des aliments qui ne coûtent pas cher.

Questionné sur le temps requis pour cuisiner tous ses repas, François Lambert a assuré que ça ne lui prenait qu'environ 30 minutes pour faire une recette.

«Les gens ont souvent une ou deux jobs, moi j’ai dix entreprises actives, s’est-il défendu. Est-ce que je suis dans mes entreprises tous les jours ? Non, mais je suis actif. Je ne suis pas chez nous tous les jours. Je travaille comme tout le monde, mais j’ai du plaisir à cuisiner.»

Qu'en pensez-vous?

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Radio-Canada