Nathalie Simard livre le témoignage le plus puissant jusqu'ici sur la vague de dénonciations

Bravo!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La vague de dénonciations sans précédent qui déferle sur le Québec depuis plusieurs semaines remue beaucoup de vieux souvenirs chez Nathalie Simard, elle qui a dénoncé son agresseur, il y a 16 ans de cela. En entrevue à Bonsoir Bonsoir, la chanteuses a livré un témoignage plein de nuances et de justesse sur ce qui se passe actuellement.

Voici ce qu'elle a déclaré, en entrevue avec Jean-Philippe Wauthier:

« Il y a de cela 16 ans maintenant que j'ai dénoncé. Moi j'ai passé par le système, par la jungle de la justice. Et je réalise aujourd'hui, après tout ce que j'ai vécu, après toutes ces années-là, après tout ce que j'ai vu parce que je donne des conférences, je réalise comment j'ai été chanceuse parce que moi j'ai pu piéger Guy Cloutier chez moi. Mais ce n'est pas donné à tout le monde, ça ne se passe pas toujours comme ça, donc il n'a pas eu le choix de passer aux aveux et de plaider coupable. 

Cela dit, on comprend aujourd'hui avec tout ce qui se passe que notre système de justice est malade. J'espère juste que notre gouvernement et notre système de justice comprennent le message, actuellement. Je pense que toutes les façons de parler sont bonnes. C'est sûr qu'actuellement il doit y en avoir plusieurs qui doivent ne pas bien dormir. 

Mais moi ce que je souhaite plus que tout au monde est qu'on ramène l'éducation sexuelle à l'école parce qu'on comprend, avec tout ce que l'on entend aujourd'hui, tout ce qu'on voit, qu'on a besoin d'une éducation sexuelle dès le jeune âge. On a besoin de comprendre le consentement, qu'une femme ce n'est pas un objet, un homme non plus. Et bravo d'ailleurs aux hommes qui se lèvent debout aujourd'hui. Parce qu'il y en a plusieurs, il ne faut pas avoir peur, on est tous derrière vous. 

Je serai toujours du côté des victimes. Cela dit, il faut rester fort, c'est difficile tous les jugements, tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux c'est ingrat. Mais tenons-nous ensemble et faisons de toute cette vague une chaîne de solidarité pour faire que ça arrête. C'est clair en ce moment que c'est le milieu artistique qui est éclaboussé, mais ça se passe dans tous les domaines de notre société. Et ça il ne faut pas l'oublier. C'est sûr que quand on est connu, on parle de la rançon de la gloire, et bien c'est ça aussi. 

Quand on est connu, ça fesse fort. Les artistes, les humoristes, les animateurs, les chanteurs, chanteuses, on devient des modèles avec le temps. Donc quand il y a des grosses nouvelles plates comme ça qui arrivent, c'est difficile. Mais souvent, c'est dans ces mouvements-là qu'on prend conscience de nos faits et gestes et de l'importance aussi d'aller chercher de l'aide. On voit qu'il y en a plusieurs qui le font, je salue leur courage et leur prise de conscience.

Mais ce que j'ai envie de dire à tout ce beau monde: je vous envoie plein d'amour. C'est important de se respecter. On a des enfants qui nous suivent. C'est important de donner l'exemple. Et je pense qu'il est temps aussi, que la honte change de camp. Souvent en tant que victime on se fait basher, on se fait écraser, mais il faut toujours mettre de l'amour et voir le côté positif de tout ce qui se passe en ce moment. »

Voici la vidéo en question:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Bonsoir Bonsoir · Crédit Photo: Bonsoir Bonsoir