Messmer publie une adorable photo de sa fille, Soleil

Elle est tellement mignonne!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles

Malgré le mauvais temps de la fin de semaine, Messmer en profite tout de même pour du temps de qualité avec l'une de ses filles à l'extérieur. 

Le mentaliste a partagé une photo de sa petite Soleil, qui aura 4 ans en mai prochain. 

« Quand notre fille rencontre un dinosaure. J’adore son imaginaire », a écrit Messmer sous la photo, samedi matin. 

La petite Soleil est née en mai 2017. Messmer et sa conjointe Bellair, sont également devenus récemment les parents de la petite Magie. Le mentaliste a également deux fils, aujourd'hui adultes, Antoine et Cédrick, nés d'une union précédente. 

En octobre dernier, il avait fait part au magazine 7 Jours des raisons pour lesquelles lui et sa conjointe ont pris la décision d'avoir un autre enfant malgré la pandémie. 

« J’ai dit à ma blonde que puisqu’on avait du temps, on devrait aller passer une semaine en vacances au Mexique. On a booké notre avion et voilà que, deux jours après, François Legault annonçait le confinement. Dans les circonstances, on ne pouvait pas prendre le risque de partir, et le voyage a été annulé. Finalement, on a décidé d’aller de l’avant avec le projet de fécondation in vitro. Ça adonnait bien, j’étais à la maison, ma blonde était reposée, nous n’étions pas tout le temps entre deux avions comme d’habitude. Ça nous a aidés à concevoir quelque chose de positif », a-t-il expliqué. 

« Comme je suis vasectomisé, notre première fille, Soleil, est née à la suite de la fécondation in vitro, et ça avait été long. Il y a eu plusieurs essais et plusieurs échecs. Ma blonde est vraiment persévérante et je lui lève mon chapeau, parce que ça a pris au-delà d’une quinzaine d’essais avant que ça fonctionne et qu’elle tombe enceinte de notre fille. Pour notre deuxième enfant, il fallait donc passer par le même processus. On avait une vie mouvementée à l’époque; on sortait d’un avion et on montait aussitôt dans une voiture, et au final, ça n’aidait pas l’embryon à s’implanter et à se développer normalement. On pense que ça pourrait être à cause de ça. La preuve en est qu’on a été tranquilles à la maison durant cette deuxième tentative, en raison du confinement. Ça a collé, ça a marché, et il a grandi! », a-t-il ajouté. 

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook