Mélanie Joly fait de nouvelles touchantes révélations sur l'épisode Netflix

Des propos qui font réfléchir

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
64 64 Partages

La ministre Mélanie Joly a connu une année 2018 mouvementée, c'est le moins que l'on puisse dire. Après avoir mené de front le dossier Netflix alors qu'elle était Ministre du Patrimoine, elle a été tassée par son grand ami Justin Trudeau qui l'a reléguée au Ministère du Tourisme et des langues officielles. Mais elle a encore une fois été au front pour un débat qui a fait couler énormément d'encre: celui du sort du français en Ontario, alors que le premier ministre Doug Ford a décidé de sabrer dans les budgets dédiés aux Franco-Ontariens.

La ministre Joly le reconnait d'emblée, ça n'a pas été une année facile pour elle. En entrevue à TVA Nouvelles, elle a affirmé:  «Ça a été difficile parce que vraiment, je me suis retrouvée à être un peu déçue de moi-même. Je me suis roulée en boule et j’ai pleuré quelques nuits. En même temps, j’ai décidé d’en sortir plus forte. Je veux être en mesure d’apprendre de cette expérience, de faire preuve d’humilité.»   

Est-ce qu'elle a vécu le passage du Ministère du Patrimoine à celui du Tourisme et des langues officielles comme une rétrogradation? 

 «Au départ, je me suis posé la question si c’était une bonne nouvelle. Après je me suis rendu compte que c’était une belle opportunité. Si on fait bien les choses, s’il y a des investissements de la part du milieu des affaires, on est en mesure de créer 180 000 emplois au pays d’ici 2030 et générer jusqu’à 25 milliards de plus par année. C’est immense», a-t-elle dit.   

La jeune femme qui célébrera ses 40 ans en janvier prochain a déjà confirmé qu'elle serait candidate aux élections fédérales qui auront lieu à l'automne prochain. Une lutte très serrée s'annonce entre le Parti libéral de Justin Trudeau et les Conservateurs d'Andrew Scheer. Mais dans ce tourbillon politique qui n'arrête pas depuis plusieurs années, elle aimerait aussi trouver le temps de fonder une famille.

 «Je n’ai toujours pas été en mesure de fonder une famille encore. C’est quelque chose que je priorise aussi», a-t-elle affirmé.  

On souhaite la meilleure des chances à Mélanie Joly pour l'année 2019. On fait tous des erreurs dans la vie mais très peu ont le courage de le reconnaître publiquement. Bravo pour l'humilité!

Partager sur Facebook
64 64 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Instagram