Marina Orsini s'emporte contre les vacanciers qui ne ramassent pas leurs déchets

C'est inacceptable!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La crise actuelle a considérablement changé les plans de vacances des Québécois. Plutôt que d'aller aux États-Unis, dans le Sud ou en Europe, des millions de Québécois ont décidé de parcourir notre belle province pour découvrir ou redécouvrir les paysages extraordinaires du Québec. Mais depuis quelques jours, on entend beaucoup parler des vacanciers qui ne ramassent pas leurs déchets et qui se croient tout permis en laissant derrière eux des ordures en grand nombre.

Marina Orsini s'est ajoutée à a liste des personnes qui ont dénoncé le phénomène, elle qui a publié un message très fort, accompagné d'une photo qui parle d'elle-même.

« Ramassez vous SVP! Pas de sens de trouver autant de déchets partout! »

Plusieurs personnes ont commenté sous sa publication pour exprimer eux aussi leur mécontentement face à la situation. En voici quelques uns que l'on a spécialement sélectionnés pour vous:

« Je sais je fais la même chose en Gaspésie j'ai jamais vu ça!! »

« Les gens sont irresponsables! La planète est en grand danger et on se mobilise toujours pas!!! Très facile pourtant de ramasser nos déchets et de les déposer dans une poubelle! »

« Tu as bien fait de les ramasser et de les prendre en photo. Je ne comprends pas les gens qui se laissent traîner ainsi »

« Vraiment incroyable le manque de civisme et de savoir-vivre »

***

La député de Gaspé, Méganne Perry Melançon a d'ailleurs demandé au gouvernement de François Legault de débloquer un budget spécial pour venir en aide aux régions les plus touchées.

« Nous vivons une situation sans précédent qui nous oblige à intervenir », a affirmé Mme Perry Mélançon. « En plus de rendre difficile la cohabitation avec les écosystèmes fragiles des plages de la Gaspésie, nous nous retrouvons avec des lieux publics remplis de saletés qui viennent ruiner nos magnifiques paysages. Cette situation doit être prise au sérieux par Québec. » 

Il y a quelques jours, le maire de Gaspé abondait dans le même sens.

« C’est le bordel. Le territoire a été envahi par une horde de visiteurs qu’on ne reçoit pas habituellement, qui sont débarqués de façon déstructurée, désorganisée, sans réserver et en accaparant le territoire. […] Ils sont partout, partout, partout », a déploré le maire de Gaspé, Daniel Côté, dans une entrevue accordée à La Presse. 

Antoine Favreau, un Montréalais qui visite la Gaspésie chaque année depuis 4 ans, a vu une énorme différence cette année. 

« La Gaspésie n'est pas un tout-inclus », a-t-il dénoncé. 

Il a déploré que le parc national de la Gaspésie soit devenu une « poubelle pleine », que des ordures jonchent le sol du camping municipal du Mont-St-Pierre après le passage de touristes. 

« Ça me fait mal. J'ai honte. La Gaspésie, c'est une nature intouchée et des humains chaleureux. Ce n'est pas votre 3 étoiles à Cayo Coco. C'est notre perle nationale. Y manquer de respect, c'est se manquer de respect à nous-mêmes », a-t-il ajouté. 

Antoine Favreau a donc publié quatre règles à suivre pour ceux qui souhaitent profiter de la Gaspésie. 

« 1. Ramassez vos déchets. Si la poubelle est pleine ou qu'il n'y en a pas à proximité, traînez-vous des sacs de plastique pour y accumuler les déchets (tabarnak, j'suis vraiment en train d'écrire ça?). Ces déchets ruinent le paysage, nuisent aux riches écosystèmes; certains vont finir dans la mer, d'autres vont attirer des animaux sauvages qu'il faudra éventuellement abattre.

2. Soyez respectueux de la Gaspésie. Si vous voulez faire le party, allez au Sea Shack ou allez à Montréal. Adaptez-vous à ses habitants qui vous accueillent. Levez la tête quand vous marchez, saluez les passants. Souriez aux vieux qui se prélassent sur leur perron. Encore mieux, envoyez-leur la main. Arrêtez-vous pour parler au pêcheur sur le quai. La Gaspésie, c'est aussi ses habitants qui contribuent à un air exempt de stress. Imprégnez-vous de cette énergie. 

3. Profitez-en. Trop de fois, j'ai croisé des groupes à l'horaire présidentiel calculé à la milliseconde près. Gardez-vous du temps pour rien faire, justement. Du temps pour contempler, pour profiter de l'état de béatitude dans lequel certains panoramas vous mettront. 

4. Soyez curieux, la Gaspésie est riche et son cœur est gros, et ce serait bien que ça dure. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Instagram Marina Orsini · Crédit Photo: Instagram Marina Orsini