Mariloup Wolfe donne de nouveaux détails sur sa vie amoureuse

Tu mérites tellement d'amour, Mariloup!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
246 246 Partages

Voilà maintenant trois ans que Mariloup Wolfe et Guillaume Lemay-Thivierge ont annoncé publiquement qu'ils se séparaient, après avoir été l'un des couples chouchous du public québécois pendant des années. Ce n'est jamais facile de mettre un terme à une relation amoureuse. Ce l'est encore moins lorsque ladite relation a duré 14 ans et qu'il y a deux enfants d'impliqués. 

Au cours des dernières années, Mariloup a été très occupée d'un point de vue professionnel, elle qui a notamment réalisé les séries Ruptures et Hubert et Fanny en plus d'avoir tourné son deuxième long-métrage Jouliks. Et si Guillaume Lemay-Thivierge s'est rapidement remis en couple avec Émily Bégin, Mariloup s'est fait beaucoup plus discrète sur ses histoires de coeur.

Dans la plus récente édition du magazine 7 Jours, Mariloup s'est ouverte sur sa vie amoureuse, elle qui a été beaucoup plus discrète à ce sujet, depuis sa séparation très médiatisée.

Voici quelques extraits de l'excellente entrevue qu'on vous encourage fortement à lire en intégralité dans les pages du magazine:

«On garde toujours la porte ouverte à l'amour, mais je n'ai plus envie de parler de ma vie amoureuse dans les médias. J'ai appris des expériences passées. J'ai souffert à travers ça et j'ai décidé de protéger ce jardin secret. Est-ce que ce sera pour toujours? Je l'ignore. Ces trois dernières années, peu importe avec qui j'ai été, j'ai voulu garder ça pour moi. Cela dit, est-ce que j'ai fait suffisamment de place à l'amour dans ma vie? Je ne suis pas certaine... J'aime bien ma vie. Elle tourne autour de mon travail, ma passion. La créativité m'épanouit et me comble. Lorsque je ne travaille pas, j'ai juste envie d'être avec mes enfants, en cocooning.»

«Il se passe des choses agréables, mais je n'accorde pas encore l'espace nécessaire à cet aspect de ma vie. J'aime ma vie avec mes gars. Ce n'est pas une affection amoureuse, bien sûr, mais l'affection des enfants est forte. Ma vie me plait.»

Fraîchement arrivée dans la quarantaine, Mariloup Wolfe envisage cette nouvelle décennie avec beaucoup de sagesse.

«Durant ma vingtaine, c'était les études universitaires, mes débuts de comédienne dans Ramdam. C'est là que j'ai rencontré Guillaume. J'ai voyagé. J'étais plus dans l'ambition. Je voulais prendre ma place. Durant la trentaine, j'avais trouvé ma place, mais il fallait que je m'investisse. Ma trentaine a été mouvementée, notamment par l'arrivée des enfants et la fin d'une famille. Ç'a été très houleux. Ç'a été intéressant sur le plan de mon métier: j'ai acquis plein d'expérience. À 40 ans, je récolte. Je ne suis plus à faire mes preuves dans ce métier, ma famille est construite, j'ai choisi mon lieu de vie. Maintenant, il me faut vivre, profiter de tout ce que j'ai semé. Mes enfants sont plus grands. À six et huit ans, nous faisons des activités, nous rions, nous discutons. J'aime passer beaucoup de temps avec eux. J'aime notre dynamique familiale. À 40 ans, je me suis plus épanouie. J'ai vécu ma crise de la quarantaine par la force des choses en 2015, lors de ma séparation.»

Séparation douloureuse

C'est le 13 novembre 2015 que Mariloup Wolfe et Guillaume Lemay-Thivierge ont annoncé leur séparation, après de nombreuses années de vie commune. Voici le message qui avait été publié sur la page Facebook de Mariloup Wolfe:

«Parfois la vie nous met face à des épreuves... et c'est infiniment triste. C'est une histoire de 14 ans d'amour qui se termine, mais avec ce qu'il y a de plus précieux pour moi, mes deux garçons. Merci de comprendre mon silence, par respect pour eux et pour le duo que nous avons formé. Merci du plus profond de mon cœur.»

Partager sur Facebook
246 246 Partages

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Facebook Mariloup Wolfe