Marie-France Bazzo s'emporte contre la haine de Montréal «Je n'irai pas vous voir. F*ck you!»

Ouch..!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On le sait, la situation est beaucoup plus difficile à Montréal que dans le reste de la province et c'est un contexte qui amène plusieurs enjeux. Au niveau du déconfinement, les autres régions pourront reprendre leur vie «normale » plus rapidement que la grande région de Montréal. Et des habitants d'un peu partout au Québec ont émis des réserves en affirmant qu'ils espéraient que les Montréalais ne viennent pas les visiter pour ne pas courir le risque de contaminer leur région qui était jusque-là épargnée.

Bien sûr, ça amène quelques débordements et ça réveille les bonnes vieilles rivalités entre le Métropole et le reste du Québec. En entrevue avec Gilles Parent, Marie-France Bazzo a émis certains commentaires assez durs sur les gens des régions qui semblent vouer une haine envers Montréal. Et elle a confirmé qu'elle ne visiterait pas le Bas du Fleuve tel que prévu, cet été, parce qu'elle ne se sent pas la bienvenue.

Voici quelques commentaires émis par Marie-France Bazzo dans l'excellent podcast que vous pouvez écouter en intégralité juste ici:

« Je t'avoue qu'il y a un bout qui m'échappe là-dedans parce que le Québec c'est un tout et la planète entière est prise là-dedans. Alors cette fixation que certains - et je dis bien certains - font sur Montréal en s'en réjouissant, de un c'est complètement stupide et contre-productif et ça ne les grandit pas. Cette haine de Montréal qui trouve tout à coup un objet pour s'exprimer et des " Vous voyez, on vous l'avait bien dit, Montréal c'est tous des pouilleux ", si vous saviez à quel point nous à Montréal on s'en fout de ce que vous pensez. 

Et puis il y a quelque chose de...mon Dieu, est-ce que je vais te le dire? Ok, je vais te le dire. Tu sais, les régions qui ne veulent plus voir Montréal, leur économie dépend beaucoup des Montréalais qui vont aller en région, qui vont dépenser, qui vont prendre des chambres dans des hôtels et qui vont manger dans des cantines. Je peux tu te dire qu'autour de moi, beaucoup de monde qui ont des moyens n'iront pas en région. 

La première destination elle va être en avion ou en auto, en machine, vers les États-Unis ou l'Ontario ou à des places où on ne sentira pas détesté. Il n'y a personne qui n'aime se sentir détesté et moi franchement j'étais supposée aller dans le Bas du Fleuve cet été. Je n'irai pas dans le Bas du fleuve parce que je ne pense pas qu'on soit prêt à déconfiner aussi allègrement. Mais aussi parce que...vous ne voulez pas me voir? Je vais aller dans le Maine. Je vais aller à New York, je vais aller à des places sympathiques. J'irai à Vancouver. Je n'irai pas vous voir. F*ck you. Et je ne suis pas la seule à penser ça. »

Voici un extrait qui a été publié sur le compte Twitter de Gilles Parent:

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Gilles Parent · Crédit Photo: Instagram Marie-France Bazzo