Marie-Ève de Si on s'aimait se vide le coeur et accuse l'émission de discrimination

Pauvre elle...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Si l'expérience de Si on s'aimait devait permettre aux candidats d'en apprendre sur eux-même et de cheminer pour les aider à trouver l'amour, on peut dire que le tout s'est plutôt transformé en cauchemar pour certains d'entre eux. C'est notamment le cas de Jonathan et Marie-Ève alors que la diffusion permet aux téléspectateurs d'assister à des scènes de malaise toujours plus fortes entre deux célibataires qui n'ont visiblement aucun intérêt l'un pour l'autre.

Et c'est particulièrement difficile pour eux de lire les centaines de commentaires pas toujours très élogieux qui sont publiés chaque jour sur la page Facebook de l'émission. Marie-Ève a d'ailleurs exprimé une fois de plus son mécontentement envers la production au cours des derniers jours sur son compte Facebook personnel.

« Je suis tellement déçue si tu savais! Autant pour moi que pour tous les autres je trouve que finalement c’était de la discrimination cette émission », a-t-elle écrit sur Facebook lundi soir, après la diffusion de l'épisode où on assiste au très pénible voyage au Saguenay.

Lorsqu'une internaute lui souligne à quel point ça doit être lourd et difficile «de devoir être en compagnie de quelqu’un qui nous tappe sur les nerfs... 24/24 pendant 7 jours!! », Marie-Ève répond:  « T’as même pas idée. »

Un autre internaute lui fait remarquer qu'elle avait l'air rageuse. Elle confirme:  « je l’étais! Jusqu’à la fin! Quand t’es pris dans un endroit 24/24 avec quelqu’un qui t’énerve et avec qui t’as zéro plaisir... ça aide pas »

Au début du mois de juin, Marie-Ève avait fait une longue publication sur Facebook dans laquelle elle disait:

« Hé lala... cette émission.

C’est bien dommage tout ce qui se dit sur les participants, leur famille, leurs amis...

L’ex femme a Jonathan à décidé de dénoncer tout ceci, et je l’appuie fortement! Bravo à elle parce qu’elle a tout à fait raison. Sa fille était adorable, et aucunement Germaine. Jonathan a ses défaut, moi aussi comme tout le monde.

Par contre, elle dénonce en s’attaquant à moi... dans la vie, ma mère m’a tjs dit: ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas que les autres te fassent.

Donc, je me permet de lui répondre ceci:

Je n’ai jamais trouvé Jonathan séraphin, et à chaque fois que quelqu’un écrit ceci sur lui je trouve ça totalement déplacé. Jonathan est maladroit, c’est vrai. Mais il a payé bcp pour moi et avec ma situation précoce aux études j’en était vraiment touchée.

Par contre...

Jusqu’à l’hôtel, où nous avons décidé de payer nos propres sorties, Jonathan n’a pas tout payé. Il a payé plus que moi, probablement 75/25. C’était génial parce que je ne pouvait tout simplement pas suivre.

L’hôtel... non nous n’avons pas décidé l’endroit. Pour être franche, nous avons été à un des seuls endroits où ils ont accepté l’équipe de tournage  jonathan n’aimait pas plus que moi l’endroit, mais c’était comme ça. Est-ce qu’il m’a demandé de payer la moitié? Non! J’ai payé 100$ Est-ce que j’ai eu l’option comme elle dit de rester le dimanche? Oui! Par contre la chambre avait été payé pour deux jours, parce qu’ils ne voulaient pas louer juste une nuit. Ce we la j’ai aussi payé le souper le samedi soir parce que Jonathan m’a dit qu’il était serré, chose que je comprends tout à fait!

Oui, nous recevions 200$ par semaine. Non, je n’ai pas le droit d’en parler. Mais comme cela a été dit... ce montant était pour nous aider à payer les nombreuses sorties. Par contre, nous avons reçu cet argent qu’à la fin du tournage, c’était ça le contrat: finir le deux mois de tournage et recevoir un chèque. Est-ce que j’ai gardé ce montant pour moi? Bien sûr, Jonathan a reçu le même. Est-ce que je suis sortie plus riche? J’aurais bien aimé! Mais malheureusement, malgré tout ce qu’il m’a payé au début des tournages, le montant que j’ai reçu n’a pas couvert toutes les dépenses que j’ai du faire.

La fille du début comme elle dit, ben elle est partie. Je n’avais plus aucun intérêt à continuer avec un homme qui ne me plait pas. Je ne me trouve aucunement anormale, je pense que au contraire passer des journées entières avec quelqu’un qu’on ne veut pas avoir dans notre vie est tout sauf agréable. C’est plate pour lui, et je m’en excuse tellement, mais moi avec ma timidité je me referme. De plus, dire à un homme tout ce que je n’apprécie pas chez lui, en sachant que cette relation n’ira nul part, ne m’apporte rien à moi, et je trouve que est seulement de pointer du doigt ses défauts, et ça j’aime pas ça.

Maintenant ma, chère Veronique Dussault, je suis désolé que ta fille aie dû vivre cela. Je suis desole si tu ne m’apprécie pas. Par contre, je te demande d’avoir un minimum de respect envers moi. Ce même respect que tu demande au reste du Québec envers ta fille  »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook Marie-Ève Collin · Crédit Photo: Si on s'aimait