Nouvelles : Marie-Claude Savard a vraiment cru qu'elle n'arriverait jamais à avoir un 2e enfant
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Marie-Claude Savard a vraiment cru qu'elle n'arriverait jamais à avoir un 2e enfant

Une histoire incroyable

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
340 340 Partages

Marie-Claude Savard s'apprête à donner naissance à son deuxième enfant, un petit garçon, qui est dû pour le mois de septembre prochain. À 46 ans, l'animatrice est sur le point de réaliser un rêve parce qu'avec son conjoint Jean-Martin Bisson, ils ont toujours espéré avec un garçon et une fille.

Elle s'est récemment confiée au magazine 7 Jours, notamment au sujet de son rôle de mère et de sa grossesse. Voici quelques extraits, tirés du plus récent numéro du magazine 7 Jours:

«Je devrais accoucher le 26 septembre. Ça me laissera donc un mois de congé avec qu'il arrive. Initialement, j'avais tout planifié pour une naissance en mai, mais finalement ce sera au début de l'automne.»

«Dès le départ, nous souhaitions avoir deux enfants. Nous avions même trouvé les prénoms: Charlotte pour ma grand-mère et Henri, en l'honneur du grand-père de Jean-Martin. On aurait dit qu'ils existaient déjà dans nos vies. Pour avoir notre premier bébé, qui est né le 31 octobre 2016, ç'a été un travail de longue haleine. Et tout de suite après avoir accouché, j'ai demandé à ma fertologue combien de temps je devais attendre avant d'en avoir un deuxième.»

«Nous avions déjà les embryons. Lorsque nous avons fait le processus pour Charlotte, nous avions choisi de les congeler - s'il avait fallu tenter de faire des embryons à partir de mes ovules à l'âge de 46 ans, la démarche aurait été plus complexe. Pour cette raison, ç'a té plus facile la seconde fois que la première. Ma fertologue nous avait suggéré d'attendre un an après la naissance de notre fille. Nous avons donc fait une première tentative en septembre dernier mais ça n'a pas fonctionné. Nous étions découragés. Nous savions que nous n'avions plus beaucoup de temps devant nous. Nous avons eu peur de ne pas y arriver.»

«Nous nous sommes dit qu'il faudrait peut-être renoncer à notre projet et qu'il se pourrait que nous ayons un seul enfant. Nous avons dû attendre six mois, car il fallait réunir certaines conditions avant de faire une nouvelle tentative. Et le temps passait... Lorsque j'ai eu 46 ans, en décembre, j'ai dit à Jean-Martin que ce bébé n'était peut-être pas pour nous. Le 25 décembre, je suis allée à la clinique pour y passer une échographie. Et il s'est avéré que toutes les conditions étaient réunies pour faire une nouvelle tentative. Comme il faut un mois de préparation avant l'implantation, j'y suis retournée le 26 janvier. On m'a implanté un embryon et ça a fonctionné!»

«C'est une histoire qui démontre que l'improbable peut arriver. Il faut parfois se permettre de rêver. Beaucoup de gens m'écrivent à ce sujet. Je les encourage à s'écouter, à prendre du recul, à faire une pause, et à ne pas abandonner leur leur projet.»

Bravo Marie-Claude et meilleure des chances pour la fin de cette deuxième grossesse. On a déjà hâte de voir les premières photos de ce petit Henri qui sera assurément magnifique!

Partager sur Facebook
340 340 Partages

Source: 7 Jours
Crédit Photo: Instagram