Marie-Claude Barrette dit clairement ce qu'elle pense au sujet des 1000 $ offerts aux voyageurs

Elle réagit à l'annonce de ce matin.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le fait que le gouvernement fédéral offre 1 000 $ aux voyageurs qui rentrent au pays et qui perdront des revenus en raison de la quarantaine obligatoire fait réagir. Et Marie-Claude Barrette a dit sincèrement ce qu'elle pensait de cette initiative. 

« Bon samedi matin, Je peux comprendre pour les voyages essentiels mais comment justifier de verser une compensation à ceux et celles qui voyagent pour le plaisir....dans la situation actuelle. Qu’en pensez-vous? », a-t-elle questionné samedi matin sur Facebook. 

Au moment où ces lignes étaient écrites, la publication de Marie-Claude Barrette avait récolté près de 1 900 réactions. 

Ainsi, les voyageurs qui rentrent au Canada, qu'ils aient effectué un déplacement essentiel ou non, auront droit à un chèque de 500 $ par semaine, pour un maximum de deux semaines, grâce à la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE).

Comme conditions pour être admissibles, les voyageurs doivent être résidents du Canada, se trouver au pays lors de la réception de la prestation, et devoir manquer au moins 50 % d'une semaine de travail et ne pas recevoir de congé payé de la part de son employeur pour la période de quarantaine. 

« La prestation a été créée pour les travailleurs qui ont besoin de temps pour rester à la maison », a fait savoir à La Presse l’attachée de presse de Carla Qualtrough, la ministre fédérale de l’Emploi.

« Mais on a été très clairs dès le début : on déconseille tout voyage non essentiel », a-t-elle précisé par la suite. 

Rappelons également que, dès le 7 janvier, tous ceux qui entreront au Canada devront avoir un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 datant de moins de 72 heures. Le ministre des Transports, Marc Garneau, en avait fait l'annonce, jeudi. 

« La documentation d’un résultat négatif à un test effectué en laboratoire doit être présentée au transporteur aérien avant l’embarquement sur un vol à destination du Canada. Le test doit être effectué au moyen d’un test d’amplification en chaîne par polymérase (test PCR) », avait fait savoir le cabinet du ministre dans un communiqué. Il a également rappelé que, même avec un résultat négatif, la quarantaine de 14 jours demeurait obligatoire en entrant au Canada. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook