Marianne St-Gelais vit des moments extrêmement difficiles

Un texte difficile à lire

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
449 449 Partages

L'année 2018 a été très mouvementée pour Marianne St-Gelais. C'est le moins que l'on puisse dire. La patineuse de vitesse a vécu ses derniers Jeux olympiques, en plus de vivre une séparation amoureuse très médiatisée avec son ex-conjoint, Charles Hamelin. Depuis, la triple médaillée olympique s'est lancée tête première dans la vie post-patinage de vitesse et s'est rendue compte qu'elle avait perdu à peu près tous ses repères. Après une période très difficile au cours de laquelle elle s'est profondément remise en question, la belle Marianne se remet tranquillement sur pied.

Dans une longue entrevue accordée à la section Sans filtre de La Presse+, l'ancienne patineuse étoile s'ouvre avec une étonnante franchise sur les derniers mois de sa vie qui ont été extrêmement intenses. Voici quelques extraits du texte qu'on vous incite fortement à lire en intégralité dans La Presse+:

«Charles et moi, on s’est supprimés de nos vies mutuellement. Au début, je voulais rester en bons termes avec lui, je me disais que j’allais être capable de voir sa nouvelle vie. Ça reste une personne que j’admire et que j’adore. Je voulais garder un lien avec lui, mais avec les décisions qu’il a prises, avec ce qui s’est propagé sur les réseaux sociaux ces derniers mois, c’était impossible pour moi.

Des gens commentaient des propos méchants sur sa nouvelle blonde pour me faire me sentir mieux. Ou on me taguait sur leurs bons coups en rappelant à Charles que ça aurait dû être moi à la place… Ça ne me fait pas de bien d’entendre ça. Pas du tout. Les gens ont de la compassion parce qu’ils aimaient nous voir ensemble, mais en même temps, ce n’est pas correct pour ce que ces deux-là sont en train de vivre.

J’ai dû faire une cassure parce que ça ne m’aidait pas. Je ne jalousais pas Charles, je jalousais sa situation. Je me disais : il a donc bien l’air heureux, c’est donc bien beau, ce qui se passe, tandis que moi, c’était de la marde. J’ai déménagé, je suis seule, je me cherche un métier. Tout était en suspens partout dans ma vie, et lui, il avait ça. Je me faisais du mal.»

L'athlète rappelle pourtant que c'est elle qui a pris la décision de mettre un terme à sa relation avec Charles Hamelin et elle tient à préciser qu'elle ne regrette pas sa décision, même si elle se retrouve aujourd'hui dans une situation difficile. Elle a pris cette décision pour elle, pour son bonheur, et elle demeure convaincue que si elle continue de faire les choses de la bonne façon, le bonheur va finir par arriver. Mais pour l'instant, ça veut dire de couper complètement les ponts avec son ex.

«Je n’ai pas eu le choix de me convaincre que je n’aurais pas de relation avec Charles, pour l’instant. Peut-être un jour avec le recul, les années, quand on aura chacun notre bonheur, on se rappellera nos bons moments et on ira prendre un café. On sera capables de se voir dans une compétition de patin, je ne sais pas. Mais pour l’instant, ce n’était pas possible autant pour lui que pour moi. Je pensais que j’allais en être capable, mais je ne le suis pas.»

Courage, Marianne! On doit avouer que ça nous fait de la peine de lire ce texte bouleversant, mais plein de franchise. On est déjà passé par là et il faut que tu fasses confiance à la vie. Vas-y un jour à la fois et le bonheur finira pas revenir. Tu le mérites tellement!

Partager sur Facebook
449 449 Partages

Source: La Presse+
Crédit Photo: Instagram