Mariana Mazza se vide le coeur à propos des insultes qu'elle a reçues

« Je vous souhaite beaucoup de patience, parce que je suis là pour rester. »

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Mariana Mazza est connue pour avoir une personnalité colorée et extravertie. Ce côté d'elle plaît à plusieurs Québécois, alors que d'autres aiment moins... et ne se gênent pas pour écrire des commentaires méchants au sujet de l'humoriste sur les réseaux sociaux.

Mariana a récemment publié un long statut sur sa page Facebook où elle se vide le coeur à ce sujet, dénonçant plusieurs des messages haineux qu'elle reçoit. Voici ce qu'elle a écrit : 

« À toutes les semaines ou presque, depuis quelques semaines, je fais des chroniques à l'émission Bonsoir Bonsoir. Je viens parler de mes coups de coeur littéraires en faisant un lien avec l'invité. J'ai développé un segment sur des secrets que vous m'avez confiés. J'ai lu des livres et regardé des films pour venir vous en parler et essayer de vous divertir et de vous donner envie de regarder de l'art. Sous toutes ses formes. En 5 présences, j'ai jamais sacré. J'ai été à l'écoute. J'ai essayé de modérer mon énergie. J'ai essayé de plaire au public cible ( entre 45 et 80 ans ). À toutes les semaines, je veux montrer un côté de moi que je n'expose pas souvent parce que j'aime ne pas modérer ma personne. Mais je suis capable de me canaliser et offrir un autre côté existant de moi », écrit-elle. 

« À toutes les semaines, les madames et messieurs m'insultent sur internet. De façon assez violente. À toutes les semaines, je me fais traiter de folle, d'égomaniaque, de trop heureuse, de trop colorée, de fille qui a pris du poids, de fille qui parle trop fort, pas assez fort. À toute les semaines, je lis des commentaires tellement intenses, j'aurai l'impression par moments, que je suis arrivée à la télé , j'ai baissé mes pantalons et j'ai chié sur le tapis du plateau. Et qu'on m'a réinvitée pour le refaire. À toute les semaines, je me remets en question parce que je lis des commentaires tellement blessants. Tellement froids. Tellement déplacés. À toute les semaines, je regarde ma chronique en espérant voir un faux pas malaisant de ma part. Et je ne vois rien d'insultant », poursuit l'humoriste. 

« Je vois une fille super heureuse qui a envie de partager sa passion pour l'art et qui veut rire et propager de l'amour et de la bonté. Je vois une petite Mariana qui adore lire et qui enfin peut aller à la télé pour en parler parce que plus de monde peut partager avec moi leur appréciation sur la lecture. Je vois la petite Mariana à qui on a dit toute sa vie : parle moins fort, rentre ton ventre, chuchote, lève ta main, arrête d'interrompre, pourquoi tu attaches pas tes cheveux ? Arrête de ronger tes ongles ! décroise les jambes. Recroise tes jambes. Mets ton dos droit. Pourquoi tu ris fort ? Je la vois qui essaie de tout son possible de rien faire de '' mal '' », explique Mariana.

« Et à toute les semaines, je lis des commentaires méchants, pathétiques, à la limite de l'intimidation. Un monsieur a écrit cette semaine : Pourquoi est ce qu'elle veut tellement montrer qu'elle est heureuse ? Une madame a écrit : Qu'on me jette cette fille de la télé, ça pollue mon écran. Une autre a dit : Manque de classe et d'éducation, qu'on la médicamente. Et à toute les semaines je me dis : Asti que le monde est triste. Amer. Aigri. Méchant. Blessant. Et à toutes les semaines je me dis : Je n'arrêterai jamais de vouloir être heureuse à la télévision. Je n'arrêterai pas de m'habiller colorée et excentrique. Je n'arrêterai pas de parler fort et de rire fort et me taire fort avec mes yeux qui parlent trop. Je n'arrêterai pas d'être passionnée. Je n'arrêterai pas de vouloir faire une petite blague parce que c'est l'fun de faire rire quelqu'un que tu connais pas et que trop souvent, tu admires et tu sais pas trop quoi faire pour plaire à cette personne », promet-elle.

« J'espère que si vous avez fait partie de ces personnes qui ne m'aiment pas , vous allez réfléchir deux fois avant de me souhaiter de me médicamenter de mon bonheur. Lâchez internet et allez répandre de l'amour. Parce qu'à moment donné, je vais dénoncer votre compte pis vous allez devoir m'arrêter dans la rue pour me dire en face que vous me souhaitez d'aller me faire voir par le docteur. Ce que vous n'allez jamais faire parce que , vous n'en avez pas le courage. Je n'irai nulle part. Vous êtes tristes. Et je vous souhaite beaucoup de patience, parce que je suis là pour rester », ajoute l'humoriste.

« Pour ceux qui m'aiment. Pour ceux à qui je plais. Pour ceux qui ont du jugement et qui changent de poste s'ils souffrent tant de me voir être heureuse à la télé. Merci. Les autres, bonne chance. Bon samedi xxx J'ai hâte de vous voir dans une salle de spectacle ( on pourra parler dans leur dos, y vont pas être là ). Mariana xxx P.S : Si vous voulez , vous pouvez aller sur la page de l'émission, cliquer sur les noms de personnes qui l'échappent et signaler leur compte. Ce serai drôle qu'ils n'aient pu accès à leur Face book parce qu'ils ne savent pas que c'est de l'intimidation », conclut-elle.

On espère que les gens ont compris le message et qu'il feront autre chose plutôt que de l'insulter.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Instagram