Marc Dupré se blesse et doit reporter ses spectacles

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Trois heures seulement avant le début de son premier spectacle Rien ne se perd à la salle Odyssée à Gatineau, Marc Dupré a dû annoncer que le concert était reporté après s'être blessé, rapporte le magazine 7 Jours. 

« Nous devons malheureusement reporter les spectacles d’aujourd’hui à Gatineau. Marc s’est blessé, ce n’est rien de grave, on vous rassure, mais il ne sera pas en mesure de faire les spectacles. Il va reprendre des forces et vous revenir en pleine forme. Vos billets seront donc transférés à la nouvelle date, c’est-à-dire le 22 août prochain. Merci de votre compréhension et à bientôt », a expliqué l’équipe du chanteur sur sa page Facebook.

7 Jours a tenté d'obtenir plus de détails, mais a seulement pu apprendre que la blessure n'était pas quelque chose de majeur. 

Marc Dupré remontera sur scène le 20 juillet au Vieux Clocher de Magog. 

Le chanteur était également récemment de passage à Sucré Salé, où il a révélé avoir réagi comme un « père poche » quand sa fille lui a annoncé qu'elle voulait suivre ses traces de le milieu de la musique. 

« Premièrement, je me suis dit : "Oh non !". Ça m’a fait peur, je me suis dit : "Ben non, ben non !"

 Puis surtout en ce moment, je trouve ça vraiment difficile tsai, je trouve ça tought ce métier-là. Donc je lui ai dit : "Ben non, trouve-toi donc…", j’ai agi comme le père un peu poche. 

Là je me suis entendu parler comme mon père. Puis quand mon père me disait ça, j’étais "voyons qu’il ne comprend pas ce que je veux faire dans la vie… il ne veut pas que je sois heureux ?". Je me suis dit que ma fille, c’était clair qu’elle se dit la même affaire. Donc j’ai changé mon speech en cours de route. J’ai fait : "Sais-tu quoi ? Je m’excuse". Je lui ai dit à ma fille, je m’excuse, parce que je voyais ses petits yeux-là. Puis j’étais en train de dire à ma fille que ce que moi j’ai fait toute ma vie, un métier dont je suis super fier, puis que je n’arrêtais pas de dire que tant bien que les gens me disaient non, j’y allais pareil… tout ce que je lui avais raconté comme histoire, j’étais en train de démentir ça. C’est comme dire : "Ben non, ce n’est pas bon faire ça, fait pas ça". Je ne peux pas faire ça ! Je l’aime mon métier puis j’y crois.

Puis elle est talentueuse, plus que moi à son âge. Faque je lui dis "Tu sais quoi ? Si toi ça te rend heureuse, fais-le !" Par contre, je lui ai bien fait comprendre à ma fille que ce n’est pas moi qui allais le faire à sa place. C’est clair que je vais l’aider de toute façon, je vais l’aider pour tout le reste, tu comprends, c’est important de la protéger, c’est un milieu pas facile, un milieu où il y a beaucoup de promesses qui ne sont pas toujours tenues ». 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 7 Jours · Crédit Photo: Facebook