Marc Bergevin se vide le coeur et avoue ce dont on se doutait tous...

Toute l'histoire ici...

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
41 41 Partages

Oh qu'on l'attendait, cette conférence de presse de mi-saison de Marc Bergevin. Les journalistes présents ont posé plusieurs questions très directes au directeur-général du CH. Parmi celles-ci, on note le journaliste François Gagnon, de RDS, qui a osé posé LA question que tout le monde se pose au moment actuel.

À la lumière des résultats de l'équipe en cette première moitié de saison, est-ce que Marc Bergevin a peur de perdre sa job?

«Je suis content que tu me poses cette question», a tout d'abord répondu le directeur-général. Dans une réponse somme toute évasive, Bergevin a démontré qu'il était bien conscient que sa situation n'était pas idéale, mais qu'il croit toujours que l'équipe peut s'en sortir et qu'il va continuer de travailler d'arrache-pied pour améliorer l'équipe, autant à court qu'à moyen et long terme.

«La journée que j'ai pris le siège de DG à Montréal, la critique vient avec. Pour être dans la chaise que j'ai il faut avoir la peau épaisse et crois-moi, j'ai la peau très épaisse. Je suis conscient qu'il y a plusieurs personnes dans la pièce qui me critiquent, mais c'est correct, c'est au point de vue professionnel et je n'ai aucun problème avec ça. Moi mon focus est sur l'équipe à court terme et à long terme, et sur rien d'autre.»

Bergevin a reconnu ses erreurs, tout en continuant de dire qu'il était fier de ce qu'il avait fait jusqu'ici.

«J'ai fait des erreurs, mais j'ai fait des bons coups également. On s'est mis dans une situation difficile. Beaucoup de choses n'ont pas été, on a manqué de régularité. On a pris des mauvaises habitudes qui nous ont coûté des matchs, mais on n'a pas perdu espoir.»

Le DG reconnait que son équipe ne se trouve pas dans une situation idéale, mais il n'a pas lancé la serviette.

«Est-ce que j'y crois encore? Oui! Mais si on veut que ça arrive, il va falloir changer bien des choses, parce que si on agit de la même façon que depuis le début de la saison, ça va être impossible.»

Le dossier Markov

Plusieurs fans ont sur le coeur le non-retour du défenseur Andrei Markov, qui a été une bonne partie du corps et de l'âme du CH pendant 15 ans. Marc Bergevin a tenu à s'expliquer à ce sujet, après que Markov ait dit il y a quelque semaines avoir senti un manque de respect de la part du CH.

«C'est très rare que tu négocies directement avec un joueur. Pour moi c'était la 1re fois dans ma carrière de DG que je négociais directement avec un joueur. Et Andrei c'est une bonne personne, mais c'est un homme de peu de mots. Alors c'est difficile de communiquer. C'est plate qu'il sente qu'on l'a pas respecté, parce que toute l'organisation, du haut en bas, on a toujours respecté Andrei Markov. Je suis convaincu que s'il avait eu un agent il n'aurait pas senti la même chose.»

On connait la suite. Markov désirait un contrat de deux saisons, tandis que le CH n'était prêt qu'à lui consentir une entente d'une saison. Le défenseur russe a décidé de rentrer chez lui et d'évoluer pour le AK Bars Kazan, dans la KHL.

«C'est dommage parce qu'Andrei a passé sa carrière à Montréal et on a beaucoup de respect pour lui. Je trouve ça plate qu'il ait cette impression, parce que c'était vraiment pas notre but.»

C'est franchement dommage qu'un problème de communication ait fait échouer les négociations. Parce que malgré ses 39 ans, Markov pourrait assurément donner un bon coup de main au Canadien, cette saison.

Partager sur Facebook
41 41 Partages

Source: HabsolumentFan · Crédit Photo: Instagram