Ludovick Bourgeois se confie sur le décès de son père

Une entrevue pleine d'amour et de tristesse avec le jeune chanteur

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
242 242 Partages

Dans une récente entrevue accordée à Patrice Bélanger dans le cadre de l'émission Sucré Salé, le jeune Ludovick Bourgeois se confie sur le décès soudain de son père. Patrick Bourgeois, membre du groupe les BB, était atteint d'un cancer malicieux. Malheureusement, son décès est arrivé sournoisement et beaucoup plus rapidement que sa famille ne l'avait prévu, malgré la maladie.

Patrice Bélanger aborde le sujet avec le jeune chanteur en soulignant que son album aura été le dernier projet sur lequel son père aura travaillé. Ludovick répond par l'affirmative, mais mentionne aussi que son père n'a jamais cessé d'écrire et que les compositions de ce dernier pourraient très bien se retrouver sur un prochain album. 

Puis, il se remémore que lors du décès de son père, il était parti en voyage en Chine avec sa famille. Il raconte « [sic] Lui, il ne voulait pas qu'on soit là. On lui a demandé j'sais pas combien de fois s'il fallait qu'on reste, mais il voulait rien savoir. Il voulait qu'on s'en aille. Il a peut-être attendu qu'on parte? On le saura jamais. [sic]»

Patrick Bourgeois est décédé est novembre dernier, mais ce sont encore des souvenirs frais et douloureux pour le gagnant de La Voix 2017.

«[sic] C'est comme si c'était hier. Six mois c'pas long. J'pense pas que j'ai totalement compris ce qui s'est passé encore, parce que je travaille beaucoup et je suis dans un moment super excitant de ma carrière. (...) J'imagine que le temps va bien faire les choses. La seule façon, anyway, de ne plus avoir de peine, c'est le temps... Faque on attend [sic]».

Puis, quand on lui demande ses plus beaux souvenirs avec son père, il dit: « [sic] Les shows de musique. Quand tu partages une passion c'est le fun de pouvoir le vivre. Pis des trucs niaiseux là, des soupers t'sais. Juste souper. C'est niaiseux hein? Ce l'est quand tu y penses, mais tellement pas quand tu y penses pour vrai. Faque les soupers... juste manger [sic]». 

Les dernières paroles que son père lui aura dites sont : « On se revoit quand tu reviens».

Finalement, malgré la peine qui transparaît lorsqu'il parle de son père, le jeune homme affirme que son père aura eu une vie formidable. Qu'il a vécu vraiment de belles aventures et qu'il souhaite que tous puissent vivre une vie comme la sienne.

Un beau souvenir de leur relation-père fils 

Partager sur Facebook
242 242 Partages

Source: Sucré Salé - Entrevue · Crédit Photo: Instagram Ludovick Bourgeois