Luc Ferrandez pète une solide coche contre les anglophones qui s'offusquent contre Bernard Landry

Il n'était pas content!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Au micro de Patrick Lagacé, l'ancien maire du Plateau Mont-Royal a pété une solide coche au sujet de quelques groupes de la communauté anglophone qui s'offusquent contre le fait qu'une station du REM portera le nom de Bernard Landry, dans le quartier Griffintown, à Montréal.

On vous suggère fortement d'écouter l'extrait en question, juste ici, sur le site du 98,5 FM.

Lorsque Patrick Lagacé lui a demandé de commenter le sujet, Luc Ferrandez a immédiatement annoncé ses couleurs:

« Là, je suis fâché. Là, je ne suis pas content. La fumée me sort par les oreilles. Les anglophones - en fait on parle de quelques anglophones, le Quebec Anglophone Heritage, le Montreal Irish Memorial Park Fondation et le Centre de recherche-action sur les relations raciales ont pris la parole pour savoir pourquoi cette station-là porterait le nom de Bernard Landry alors qu'à cet endroit-là il y a un héritage irlandais et que cet héritage doit être rappelé, célébré, magnifié. 

À LIRE ÉGALEMENT:

Caroline Néron fait monter la température avec de nouvelles photos en lingerie

Magalie Lépine-Blondeau publie une rare photo en maillot de bain

Le jeune Thomas Delorme fait de nouveaux commentaires sur ses parents Julie Perreault et Sébastien Delorme, après la séparation

Sébastien Delorme fait des commentaires touchants sur son fils, après l'annonce de la séparation

Magalie Lépine-Blondeau aurait retrouvé l'amour

***

Bernard Landry devrait être célébré à travers le Canada! Il devrait avoir des rues Bernard-Landry et René-Lévesque à travers le Canada. Ces gens-là ont évité le chaos social qui était lié à la grogne de millions de Québécois par rapport à une colonisation qui avait trop duré et qui les avait gardés dans la marde pendant des décennies. Ce sont eux qui ont sauvé la mise. Ce sont eux qui ont sauvé la paix. 

C'est ça qu'on retient comme héritage de Bernard Landry? Écoute, la fumée me sort par les oreilles. Moi quand j'étais maire du Plateau Mont-Royal, on en a fait des nominations, la Bibliothèque Mordecai Richler. Le parc qui s'appelait Claude Jutras on l'a renommé Ethel Stark. On a fait des changements de noms pour rappeler l'héritage autochtone. 

Est-ce qu’il y a des Tremblay et des Lamoureux dans ces noms-là? Il n’y en a pas des Gagnon et des Roberge… Il y a une ouverture à la diversité. Une immense ouverture à la diversité! Mais cette ouverture-là, ça se pratique dans les deux sens. Nous, on la pratique. Là, on est à l’heure de l’ouverture, de la diversité et de la reconnaissance de notre vivre ensemble.

Je vais faire un deal avec (les groupes anglophones). Vous ne voulez absolument pas de Bernard Landry à Griffintown? Je vais travailler avec vous pour qu’on enlève Bernard Landry de Griffintown. C’est un deal, ça? À condition que l’on remette René-Lévesque au boulevard Dorchester, dans Westmount. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 98,5 FM · Crédit Photo: Capture d'écran Deux hommes en or