Loud fait don d'une somme impressionnante en soutien à Black Lives Matter

Il a un coeur en or!

Publié le par Monde de Stars dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le rappeur Loud a un coeur en or, et comme bien des gens partout dans le monde, il a été bouleversé par l'histoire de George Floyd, cet Afro-Américain mort après avoir été violemment arrêté par des policiers de Minneapolis. À l'instar de plusieurs, l'homme qui a une carrière florissante a décidé de réagir. 

Celui dont le vrai nom est Simon Cliche Trudeau a annoncé qu'il allait faire don de 56 000 $ à différents organismes qui soutiennent la cause Black Lives Matter. 

« Depuis le lancement de ma première chanson en solo il y a à peine trois ans, j’ai la chance de me réveiller tous les jours avec la vie dont j’ai rêvé et c’est un honneur que je ne prends jamais à la légère. Pour faire suite à mon message de la semaine dernière suite au meurtre tragique de George Floyd et concernant le racisme systémique (qui est bien présent chez nous malgré ce que ton oncle en pense), je tenais à passer à l’action de manière concrète et à redonner au game par la forme d’un don symbolique de 56K », a-t-il publié sur Facebook.

« Juste pour clarifier ce qui a été publié par le Journal Métro, le don ne visera pas seulement la lutte au coronavirus. La somme sera redistribuée entre les organismes locaux Hoodstock, le Black Theatre Workshop, la Clinique juridique de Saint-Michel et la librairie Racines 2.0. Finalement, une portion du don servira à financer une nouvelle initiative fondée en partenariat avec le légendaire Imposs Nation et le big homie Carlos Alejandro Munoz, qui visera à faciliter l’accès aux instruments de musique et à l’équipement de production pour les élèves du secondaire dans le besoin. Important de souligner que Joy Ride Records va accoter dollar for dollar le montant alloué à cette initiative. Fallait y aller », annonce-t-il.

Rappelons que Loud a dit il y a trois semaines le fond de sa pensée dans un texte percutant pour dénoncer le racisme qui subsiste encore aujourd'hui. 

« En tant que rappeur, la valeur de ce que la culture noire a apporté à ma vie est inestimable: ma passion, mon lifestyle, mes héros de jeunesse et d’aujourd’hui, mes mentors et éventuellement ma carrière et mon gagne-pain. Malgré que la situation actuelle n’a rien à voir avec mon admiration pour la culture, je crois que c’est nécéssaire en ce moment de rappeler aux gens qui me suivent et qui pour certains accordent une importance à ce que je dis, que ce mouvement qu’on célèbre et qui nous accueille est ancré dans quelque chose de beaucoup plus gros et important que nous. Si vous consommez ma musique, venez voir mes spectacles, participez à la croissance de ma carrière et que vous êtes indifférents face à la situation, I fucked up. En d’autre mots: If you love me and hate black people, I hate you », a-t-il écrit sur Facebook il y a trois semaines.

« La liste de mes privilèges est longue et, s’il y en a un que je prends facilement pour acquis, c’est le luxe de ne pas avoir à être woke 24/7. Je peux choisir d’éviter les réseaux sociaux sauf pour m’en servir en tant qu’outil promotionnel et ça fait bien mon affaire. Par contre face à une violence tellement gratuite d’un côté et à une vague de solidarité de l’autre, j’ai senti le besoin de sortir de mes ways. Le meurtre de sang-froid de George Floyd par un policier me trouble profondément, comme tout le monde j’espère. Le système qui permet à ce genre d’évènements de se répéter constamment me répugne et j’espère que la lutte menée à Minneapolis et partout ailleurs en ce moment apportera un peu de justice. 

Je ne suis pas le porte-parole de quoi que ce soit et mon opinion ne vaut pas plus que celle d’un autre mais je tenais à donner mon soutien à la cause puisque j’ai la tribune pour le faire et que ça me touche. Btw, si ton premier réflexe en lisant ce message est de répondre “oui mais”, just don’t.

 RIP George Floyd », conclut-il.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Instagram